Notre enfance dans les années 50, 60, 70 voire 80…

En lisant ceci cela m’a parut si lointain et pourtant… Quand j’en parle à mes enfants, ils me regardent avec des yeux ronds. Mon elfe leur ayant un jour expliqué, pour rire of coarse (lol) et pour voir leur réaction (il faut dire qu’ils étaient encore petits…), que petit garçon il vivait dans une grotte, avec des peaux de bêtes sur le dos, sans eau, électricité, ni chauffage, je me suis empressée de démentir, ils y croyaient dur comme fer… Et prêts à raconter ceci à leur copains le lendemain à l’école !!! On leur aurait dit qu’on vivait du temps des dinosaures, ça ne les aurait même pas choqué lol.

booksi10.jpg

En regardant en arrière, c’est dur de croire qu’on ait réussi à vivre si longtemps.

Lorsque nous étions enfants, nous nous promenions en auto sans ceinture de sécurité ou d’airbags pour nous protéger. NDLR : Quand on partait en vacances, mon père roulait de nuit (il nous fallait 12h pour y aller) et je me rappelle qu’il avait fait une grande planche à l’arrière de notre break (bouh la honte à l’époque !!!) et aussi une entre les deux sièges. Ma mère avait confectionné des matelas en mousse pour que ce soit plus confortable et les 5 enfants que nous passions la nuit allongés à regarder les étoiles pendant que mon père conduisait. J’ai adoré cette époque !!!

Nos couchettes étaient peintes de couleurs vibrantes au plomb. NDRL :  Bon c’est pas le top non plus hé hein !!!
Il n’y avait pas de couvercle de sécurité sur les bouteilles de médicaments, ou des serrures sécuritaires sur les armoires. NDRL : En même temps y’avait pas 3 tonnes de médocs non plus.

Et lorsque nous partions à bicyclette, on le faisait sans un casque de sécurité. On allait même en ville. NDRL : Je m’en suis pris des rêches, j’aurais du mourir cent fois !!!

On buvait même de l’eau directement des tuyaux d’arrosages, pas d’une bouteille. Horreur !!! NDRL : Et on avait des gourdes en plastiques qui puaient mais qui puaient !!!

On se faisait des petites voitures (boîte à savon) avec des vieux patins à roulettes et des vieilles roues de voiturette et on se laissait aller dans les côtes pour s’apercevoir qu’on avait oublié de mettre des freins. Après être rentré dans les buissons à quelques reprises, on solutionnait le problème. NDRL : Moi c’est avec le vélo lol et pas que dans les buissons… Saletés d d’ortie dans les talus, ouille ouille ouille !!! 

On partait de la maison le matin et on revenait souvent au moment où les lampadaires de la rue s’allumaient. Imaginez donc ça, pas de téléphones portables, personne ne pouvait nous joindre de la journée. NDRL : Mes frères et soeurs doivent s’en souvenir encore, je les trainais à l’école j’avais pas 6 ans ( je suis l’aînée) Par contre je n’arrive pas encore à laisser ma fille aller à l’école toute seule à 800 m de la maison, avc tout ce que l’on voit, on devient complètement parano et ce même à la campagne…

On jouait à des jeux dangereux et souvent, on se faisait mal, il y avait des accidents, il y avait des coupures et aussi des os cassés, mais personne n’était blâmé.

On se battait entre nous, on avait des bleus, mais on apprenait à passer par-dessus. NDRL : entre filles on se tirait les cheveux lol

 

p97.gif

On mangeait des gâteaux, du pain et du beurre et nous n’étions pas obèses… Il faut dire que nous jouions presque toujours à l’extérieur. On buvait souvent à quatre ou à cinq d’une même bouteille et il n’y a jamais eu de décès à cause de ça. NDLR : mes enfants aussi goûtent aux bonnes vieilles brioches, gâteaux et autres spécialités de la maison et ils adorent. Y’a que ça de vrai !

On n’avait pas de Nintendo DS, de Playstation, ni de XBox ou de Wii, sans compter les jeux vidéo ou même les 99 canaux à la télévision, les magnétoscopes, les téléphones portables et les ordinateurs personnels… La liste est longue lol, mais nous avions des amis et si nous voulions les voir, tout ce qu’on avait à faire, c’était de sortir et se rendre chez eux, sonner et entrer pour pouvoir leur parler. Imaginez donc ça, sans même demander la permission à nos parents.

Comment faisait-on ça, sans gardiens, dans ce monde cruel ? On inventait des jeux, avec des bâtons et des balles de tennis, on mangeait toute sorte de choses, mais contrairement à ce qu’on nous disait, rarement quelqu’un perdait un oeil ou était infecté. NDRL : Nos enfants le font aussi, mais on aurait effectivement tendance à trop les couver…

tubemaison27.gif

Certains écoliers n’étaient pas aussi futés que les autres et ils manquaient leur année et devaient recommencer une autre fois la même classe. Dégueulasse ! Les examens n’étaient pas ajustés pour compenser quelque soit la raison. NDRL : Mouais

Nos actions étaient les nôtres. Nous en supportions les conséquences. Personne pour nous cacher.  L’idée de se faire protéger par nos parents si nous commettions une infraction était impensable. Nos parents étaient du côté de l’autorité, c’est t’y pas effrayant ? NDRL : On avait intérêt à se tenir à carreau oui !!!

NDRL : Enfin je rajouterais aussi qu’on étaient fagotés comme des as de pique, mais quelle importance , on étaient tous logés à la même enseigne, les marques c’était pas si important ! On portaient les vêtements des cousins et des cousines, qui dataient de l’an 40, soigneusement conservés dans la naphtaline par mamie et on étaient trop contents !!! Et figurez-vous que j’ai porté mon 1er jean à 12 ans !!! Je partais me planquer dans le garage pour me changer juste avant d’aller à l’école, je le lavais et je le remettais dans la foulée  ! Et ce fameux jean, je me le suis acheté en Allemagne en voyage chez ma correspondante, je me souviens encore de la marque  : »Esprit » !!!! J’en ai pleuré quand je n’ai pû plus le mettre !!! C’est peut-être pour cela que je ne le quitte plus lol !

Mais cette génération a produit les meilleurs preneurs de risque, solutionneurs et inventeurs. Les 50 dernières années ont été une explosion d’innovation et d’idées nouvelles. On avait la liberté, le succès, la responsabilité ainsi que la défaite, le plus important, c’est qu’on a appris à vivre avec tout ça. NDRL : A nous aussi maintenant d’apprendre à nos enfants le respect des valeurs, des gens et de la planète… Et de réparer certaines de nos erreurs ou de nos aînés…

Félicitations, car tu es de ceux là.

Elféenostalgiquement vôtre 

PS : N’oubliez pas ce soir, on éteint la lumière cf : Le 28 mars 2009, n’oublions pas d’éteindre la lumière !  et on change d’heure !!!

266.jpg

Votez pour cet article Notre enfance dans les années 50, 60, 70 voire 80... dans ECRITS/POESIE wikio5

 


4 commentaires

  1. emmanuelle dit :

    Quel plaisir de te lire et que de souvenirs…..

  2. chataignette dit :

    kikou grande soeur ….
    Arrète c trop vrai se que tu raconte comment penser que l on peut laisser nos enfants partir toute la journée sans portable ou sans les amené chez le copain au k ou ….
    on vie une époque de malade bientot c les parents qui feront les profs ca fou la trouille sérieux le monde ou l on va !!!!!!!
    Notre enfance c les meilleur moment , les cabanes dans les bois avec sam on y est retourné au petit vernois et y a toujours les cordes que l on se servait lol ….
    Les pates def des jummelles d en face , les parti de pèche avec papy qui passer son temps a défaire les noeux sur la canne a pèche , on se battait pour savoir qui aurai le privilège d aller chez mamy et papy …..
    Stébi c pareil il nous regarde avec des yeux l air de dire ooooh tu te moques !!!! on surprotège nos fanfans et je pense que se n est pas leur rendre service mais en méme temps on ne peut pas s en empécher et la société fait que ….
    bisouillage tout plein grande soeur et a toute ta famille elfes ….

  3. Sevmélusine dit :

    C’est vrai que je regrette un peu cette époque où nous étions insouciants, mais où nous nous sentions en sécurité malgré la discipline de fer de nos parents, nos maîtres…
    Pas besoin de rechercher à plaire avec des goûts de luxe… tout y était bien plus simple, même si nous n’avions pas le confort d’aujourd’hui… les réunions familiales étaient une vraie fête et nul besoin de TV ou de jeux vidéos : nous fourmilions d’idées pour jouer et rêvions le plus souvent possible !
    Pour prévoir notre retraite d’ici peu, nous avons pu nous installer à la campagne,pour retrouver un peu les gestes d’antan : jardinage, plaisir de la vie au plein air, accueil des voisins et échanges, tranquillité, calme, etc. mais même là, je ne me sens pas en sécurité le soir venu et je m’enferme à double tour, voir je me blinderai si je pouvais pour éviter les bandes de voyous qui sévissent même dans nos coins reculés !
    Bisous elfiques pour ce retour en arrière

  4. Merci les filles, je suis contente que cela vous ai autant inspiré… faites circuler si ça vous plaît…
    Bises elfiques

Répondre

cathy et ses souvenir |
Les zums |
Blog de MARILOU |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anne, Sébastien, Clément, C...
| Le jardin de Julie
| lenaik