Archives pour la catégorie

Choir of Young Believers – Hollow Talk (Bron / Broen / The Bridge (2011)

Choir of Young Believers - Hollow Talk (Bron / Broen / The Bridge (2011) dans MUSIQUE DU DIMANCHE broenbron_zpsecf3aa2e

Choir of young believers est un groupe danois.

Je l’ai découvert grâce à la série drama-policière dano-suédoise « Bron/Broen » (The Bridge en anglais dont un remake a été fait aux States).

C’est en effet cette super balade « Hollow Talk » qui illustre le générique de la série, série que j’ai beaucoup aimé… Série noire mais avec un brin d’humour… Crée par Björn Stein et Hans Rosenfeldt, elle raconte la rencontre de deux policiers, l’un danois, l’autre suédois que tout oppose et qui vont devoir collaborer pour retrouver le meurtrier d’une femme retrouvée au beau milieu d’un pont, pile poil à la frontière entre la Suède et le Danemark… Ce qu’ils ne se doutent pas c’est que l’histoire va prendre une tournure assez glauque et finalement toucher de très près l’un des deux inspecteurs…

A noter que l’un des acteurs principaux, le danois Kim Bodnia, as Martin Rohde, a déjà fait son apparition dans la série « The Killing » (l’originale pas le remake version US)

Je prends de plus en plus de plaisir à découvrir des séries européennes surtout celles venant du nord de l’Europe et notamment les suédoises… Elle mériterait vraiment d’être diffusée en France… Un jour peut-être… Extrait…

Hollow Talk

Conversation vaine

Echoes start as a cross in you,
Les échos commencent comme une croix en toi,
Trembling noises that come too soon
Bruits tremblants qui viennent trop tôt
Spatial movement which seems to you
Mouvement spacial qui te semble
Resonating your mask or feud
Faire écho à ton masque et tes querelles
Hollow talking and hollow girl
Conversation vaine et fille creuse
Force it up from the root of pain
Constitués par la racine de la douleur

Never said it was good
Jamais dit que c’était bon
Never said it was near
Jamais dit que c’était proche
Shadow rises and you are here
L’ombre s’élève et tu es là

And then you cut
Et ensuite tu coupes
You cut it out
Tu découpes
And everything
Et tout
Goes back to the beginning
Reprend au début

Silence seizes a cluttered room
Le silence s’empare d’une pièce encombrée
Light is shed not a breath too soon
La lumière ne diffuse aucun souffle, très vite
Darkness rises in all you do
L’obscurité apparait dans tout ce que tu fais
Standing and drawn across the room
De façon permanente et établie dans la pièce
Spatial movements and butterflies
Mouvements spatiaux et papillons,
Shadows scatter without a fire
Ombres qui se dispersent sans un feu

There’s never been bad
Ça n’a jamais été mauvais
There has always been truth
Il y a toujours eu la vérité
Muted whisper of the things
Murmure muet des choses
She’ll move
Qu’elle va déplacer

And then you cut
Et ensuite tu coupes
You cut it out
Tu découpes
And everything
Et tout
Goes back to the beginning
Reprend au début

Goes back to the beginning
Reprend au début

Oh oh oh hoooooo…..

There’s never been bad
Ça n’a jamais été mauvais
There has always been truth
Il y a toujours eu la vérité
Muted whisper of the things
Murmure muet des choses
She’ll move
Qu’elle va déplacer

Ce morceau est  extrait de l’album This Is for the White in Your Eyes (2008)

Pour en savoir plus sur ce groupe danois :

Pour en savoir plus sur la série :

Space Oddity revue par Chris Hadfield

Le commandant Chris Hadfield de la Station Spatiale Internationale, ne se contente pas d’être un vrai astronaute évoluant à quelques 350 kilomètres au dessus de nos têtes. C’est aussi un space singer. En effet, grand fan de David Bowie, il  lui rend hommage à la guitare en chantant, avec talent, depuis la station, en apesanteur, sa chanson « Space Oddity », un dernier regard sur la Terre vue de l’espace… (S’il avait été français peut-être aurait-il repris le tube de Calogero ;)) Publiée sur youtube il y a à peine deux jours, le tout première clip-vidéo spatio-musical a été vu plus de 7 millions de fois… De quoi faire pâlir de jalousie bon nombre d’artistes… Regardez plutôt…

Image de prévisualisation YouTube
Space Oddity revue par Chris Hadfield

Space Oddity (Singuliarité Spatiale)

Ground control to Major Tom
Tour de Contrôle au Commandant Tom
Ground control to Major Tom
Tour de Contrôle au Commandant Tom
Take your protein pills and put your helmet on
Prenez vos cachets de protéine et mettez votre casque

Ten, nine, eight, seven, six, five, four, three, two, one, liftoff
Dix, neuf, huit, sept, six, cinq, quatre, trois, deux, un, décollage

Ground control to Major Tom
Tour de Contrôle au Commandant Tom
Commencing countdown, engines on
Le compte à rebours commence, les moteurs sont allumés
Check ignition and may God’s love be with you
Vérifiez la mise à feu et que Dieu soit avec vous

This is ground control to Major Tom
Ici Tour de contrôle au Commandant Tom
You’ve really made the grade
Vous avez réussi
And the papers want to know whose shirts you wear
Et les journaux veulent savoir à qui sont les vêtements que vous portez
Now it’s time to leave the capsule if you dare
Maintenant il est temps de quitter la capsule si vous l’osez

This is Major Tom to ground control
Ici le Commandant Tom à Tour de controle
I’m stepping through the door
Je franchis la porte du sas
And I’m floating in a most peculiar way
Je flotte d’une façon bien étrange
And the stars look very different today
Et les étoiles ont l’air très différent aujourd’hui

Here
Ici
Am I sitting in a tin can ?
Suis-je bien assis dans une boîte de conserve ?
Far above the world
Loin au-dessus du monde
Planet Earth is blue
La planète Terre est bleue
And there’s nothing I can do
Et il n’y a rien que je puisse faire

Though I’m past one hundred thousand miles
Bien que j’ai dépassé cent cinquante mille kilomètres
I’m feeling very still
J’ai l’impression d’être immobile
And I think my spaceship knows which way to go
Et mon vaisseau sait sûrement quelle route prendre
Tell my wife I love her very much, she knows
Dites à ma femme que je l’aime énormément, elle le sait
Ground control to Major Tom
Tour de Contrôle à Major Tom
Your circuit’s dead, there’s something wrong
Votre circuit est mort, quelque chose ne va pas
Can you hear me, Major Tom ?
Pouvez-vous m’entendre, Major Tom ?
Can you hear me, Major Tom ?
Pouvez-vous m’entendre, Major Tom ?
Can you hear me, Major Tom ?
Pouvez-vous m’entendre, Major Tom ?
Can you hear…
Pouvez-vous entendre…

Here
Ici
Am I sitting in a tin can ?
Suis-je bien assis dans une boîte de conserve ?
Far above the moon
Loin au-dessus de la lune
Planet Earth is blue
La planète Terre est bleue
And there’s nothing I can do, …
Et il n’y a rien que je puisse faire, ..

Amy Winehouse : Rehab

Amy Winehouse : Rehab dans MUSIQUE DU DIMANCHE AmyWinehouse

Image de prévisualisation YouTube Amy Winehouse : Rehab

They tried to make me go to rehab, I said no, no, no
Yes I’ve been black and when I come back, you’ll know, know, know
I ain’t got the time
And if my daddy thinks I’m fine
They tried to make me go to rehab I won’t go, go, go

I’d rather be at home with Ray
I ain’t got seventy days
Cos there’s nothing,there’s nothing you can teach me
That I can’t learn from Mr Hathaway

Didn’t get a lot in class
But I know it don’t come in a shot glass

They tried to make me go to rehab, I said no, no, no
Yes I’ve been black and when I come back, you’ll know know know
I ain’t got the time
And if my daddy thinks I’m fine
They tried to make me go to rehab I won’t go, go, go

The man said « why do you think you here? »
I said « I got no idea »

I’m gonna, I’m gonna lose my baby
So I always keep a bottle near
He said « I just think you’re depressed »
Kiss me, here baby and go rest

They tried to make me go to rehab I said no, no, no
Yes I’ve been black but when I come back,you’ll know, know, know

I don’t ever want to drink again
I just, ooh just need a friend
I’m not gonna spend ten weeks
Have everyone think I’m on the mend 

It’s not just my pride
It’s just till these tears have dried

They tried to make me go to rehab, I said no, no, no
Yes I’ve been black and when I come back, you’ll know know know
I ain’t got the time
And if my daddy thinks I’m fine
They tried to make me go to rehab I won’t go, go, go.

 

{Désintox}

[Refrain] 
Ils ont essayé de me faire entrer en cure de désintox’ mais j’ai dit « non, non, non »
Oui, j’ai eu des coups durs mais quand je reviendrais sur le devant de la scène, vous le saurez tous
Je n’en ai pas le temps, et si mon père pense que tout va bien alors…
Il a essayé de me faire aller en cure de désintox mais je n’irais pas, pas, pas

Je préfère rester à la maison avec Ray
Je n’ai pas 17 jours devant moi
Car il n’y a rien
Il n’y a rien qu’on puisse m’apprendre
Que je ne peux apprendre de Mr Hathaway

Je n’étais pas toujours chanceuse à l’école
Mais je sais que je ne suis pas la pire des connes

[Refrain]

Le gars m’demande « pourquoi pensez-vous être là ?  »
Je lui réponds « J’en sais rien
Je vais perdre, je vais perdre mon bébé [mon chéri]
Alors je garde toujours une bouteille tout près »
Il me dit « Je pense juste que vous êtes dépressive,
Embrassez-moi là et allez vous reposer »

[Refrain]

Je ne veux plus jamais boire
J’ai juste… ooh, j’ai juste besoin d’un ami
Je ne vais pas passer dix semaines
Où tout le monde pensera que je suis sur la voix de la guérison
Est-ce juste ma fierté
C’est juste jusqu’a ce que ces larmes soient sèches

[Refrain]

Elféeripement vôtre

Développement Durableengage-13 dans PAROLESth_jaimecetarticleVoter !wikio4

 

Daniel Balavoine : Sos d’un terrien en détresse

A l’occasion du 15ème anniversaire de la mort de Daniel Balavoine…

Image de prévisualisation YouTube

Pourquoi je vis, pourquoi je meurs
Pourquoi je ris, pourquoi je pleure
Voici le S.O.S
D’un terrien en détresse
J’ai jamais eu les pieds sur Terre
J’aim’rais mieux être un oiseau
J’suis mal dans ma peau

J’voudrais voir le monde à l’envers
Si jamais c’était plus beau
Plus beau vu d’en haut
D’en haut
J’ai toujours confondu la vie
Avec les bandes dessinées
J’ai comme des envies de métamorphose
Je sens quelque chose
Qui m’attire
Qui m’attire
Qui m’attire vers le haut

Au grand loto de l’univers
J’ai pas tiré l’bon numéro
J’suis mal dans ma peau
J’ai pas envie d’être un robot
Métro boulot dodo

Pourquoi je vis, pourquoi je meurs
Pourquoi je crie, pourquoi je pleure
Je crois capter des ondes
Venues d’un autre monde
J’ai jamais eu les pieds sur Terre
J’aim’rais mieux être un oiseau
J’suis mal dans ma peau

J’voudrais voir le monde à l’envers
J’aim’rais mieux être un oiseau
Dodo l’enfant do

 

Paroles: Luc Plamondon. Musique: Michel berger 1978

Daniel Balavoine : Sos d'un terrien en détresse dans MUSIQUE DU DIMANCHE th_jaimecetarticleVoter !wikio4 dans PAROLES Développement Durableengage-13 dans VIDEO

Jeanette : Porque te vas

Non, non je ne m’en vais pas, je vous laisse juste la boutique pour quelques semaines ou moins mais des articles sont programmés !

http://www.dailymotion.com/video/x3kcas

Aujourd’hui à ma fenêtre le soleil brille, et mon coeur
S’attriste en contemplant la ville
Parce que tu pars
Comme chaque nuit je me suis éveillée pensant à toi
Et sur ma montre j’ai vu défiler toutes les heures
Parce que tu pars.

Toutes les promesses de mon amour s’en iront avec toi
Tu m’oublieras, tu m’oublieras
Près de la gare je pleurerai comme un enfant,
Parce que tu pars
Parce que tu pars
Parce que tu pars
Parce que tu pars

Sous la pénombre d’un lampadaire
S’endormiront toutes les choses
Qui resteront à dire, s’endormiront
Près des aiguilles d’un réveil attendront
Toutes les heures qui resteront à vivre, elles attendront

Toutes les promesses de mon amour s’en iront avec toi
Tu m’oublieras, tu m’oublieras
Près de la gare je pleurerai comme un enfant,
Parce que tu pars
Parce que tu pars
Parce que tu pars
Parce que tu pars
Parce que tu pars
Parce que tu pars

 

Mes elféebulations en mode elféedéménagement :)

Jeanette : Porque te vas dans MUSIQUE DU DIMANCHE th_jaimecetarticleVoter !wikio4 dans PAROLES

 

Bénabar : Quatre murs et un toit

J’ai toujours aimé cette chanson et elle est de circonstance, parce que c’est demain que nous signons l’acte de vente de notre nouvelle maison et depuis le temps qu’on l’attendait, la rêvait, la cherchait…  On a raté deux ventes, arnaqués par une agence qui gardait la maison tant convoitée pour la secrétaire de l’Agence sous le coude, puis considérés comme des ploucs par une bouseuse, voui, voui, je balance et je pèse mes mots, je reste polie !!! Finalement  ces deux baraques n’étaient sûrement pas faites pour nous et toutes ces années de recherche ont enfin payé, comme on dit tout vient à point qui sait attendre, ou kek’chose dans le genre ;)-

par antagnet

Un terrain vague, de vagues clôtures, un couple divague sur la maison future.
On s’endette pour trente ans, ce pavillon sera le nôtre, et celui de nos enfants corrige la femme enceinte.
Les travaux sont finis, du moins le gros oeuvre, ça sent le plâtre et l’enduit et la poussière toute neuve.
Le plâtre et l’enduit et la poussière toute neuve.

Des ampoules à nu pendent des murs, du plafond, le bébé est né, il joue dans le salon.
On ajoute à l’étage une chambre de plus, un petit frère est prévu pour l’automne.
Dans le jardin les arbres aussi grandissent, on pourra y faire un jour une cabane.
On pourra y faire un jour une cabane.

Les enfants ont poussé, ils sont trois maintenant, on remplit sans se douter le grenier doucement.
Le grand habite le garage pour être indépendant, la cabane, c’est dommage, est à l’abandon.
Monsieur rêverait de creuser une cave à vins, Madame préfèrerait une deuxième salle de bain.
Ça sera une deuxième salle de bain.

Les enfants vont et viennent chargés de linge sale, ça devient un hôtel la maison familiale.
On a fait un bureau dans la p’tite pièce d’en haut, et des chambres d’amis, les enfants sont partis.
Ils ont quitté le nid sans le savoir vraiment, petit à petit, vêtement par vêtement.
Petit à petit, vêtement par vêtement.

Ils habitent à Paris des apparts sans espace, alors qu’ici il y’a trop de place.
On va poser tu sais des stores électriques, c’est un peu laid c’est vrai, mais c’est plus pratique.
La maison somnole comme un chat fatigué, dans son ventre ronronne la machine à laver.
Dans son ventre ronronne la machine à laver.

Les petits enfants espérés apparaissent, dans le frigo, on remet des glaces.
La cabane du jardin trouve une deuxième jeunesse, c’est le consulat que rouvrent les gosses.
Le grenier sans bataille livre ses trésors, ses panoplies de cow-boys aux petits ambassadeurs,
qui colonisent pour la dernière fois la modeste terre promise, quatre murs et un toit.

Cette maison est en vente comme vous le savez, je suis, je me présente, agent immobilier.
Je dois vous prévenir si vous voulez l’acheter, je préfère vous le dire cette maison est hantée.
Ne souriez pas Monsieur, n’ayez crainte Madame, c’est hanté c’est vrai mais de gentils fantômes.
De monstres et de dragons que les gamins savent voir, de pleurs et de bagarres, et de copieux quatre-heures,
« finis tes devoirs », « il est trop lourd mon cartable », « laisse tranquille ton frère », « les enfants : à table ! ».

Écoutez la musique, est-ce que vous l’entendez ?
Écoutez la musique, est-ce que vous l’entendez ?
Écoutez la musique, est-ce que vous l’entendez ?

Elféemaisonnement vôtre

Mes elféebulations en mode elféedéménagement :)

Bénabar : Quatre murs et un toit dans MUSIQUE DU DIMANCHE th_jaimecetarticleVoter !wikio4 dans PAROLES

 

Stephan Eicher : Déjeuner en paix

par c16031

J’abandonne sur une chaise le journal du matin
Les nouvelles sont mauvaises d’où qu’elles viennent
J’attends qu’elle se réveille et qu’elle se lève enfin
Je souffle sur les braises pour qu’elles prennent

Cette fois je ne lui annoncerai pas
La dernière hécatombe
Je garderai pour moi ce que m’inspire le monde
Elle m’a dit qu’elle voulait si je le permettais
Déjeuner en paix, déjeuner en paix

Je vais à la fenêtre et le ciel ce matin
N’est ni rose ni honnête pour la peine
 » Est-ce que tout va si mal ? Est-ce que rien ne va bien ?
L’homme est un animal  » me dit-elle

Elle prend son café en riant
Elle me regarde à peine
Plus rien ne la surprend sur la nature humaine
C’est pourquoi elle voudrait enfin si je le permets
Déjeuner en paix, déjeuner en paix

Je regarde sur la chaise le journal du matin
Les nouvelles sont mauvaises d’où qu’elles viennent
 » Crois-tu qu’il va neiger ?  » me demande-t-elle soudain
 » Me feras-tu un bébé pour Noël ?  »

Et elle prend son café en riant
Elle me regarde à peine
Plus rien ne la surprend sur la nature humaine
C’est pourquoi elle voudrait enfin si je le permets
Déjeuner en paix, déjeuner en paix

 

Mes elféebulations en mode elféedéménage :)

Stephan Eicher : Déjeuner en paix dans MUSIQUE DU DIMANCHE th_jaimecetarticleVoter !wikio4 dans PAROLES

 

Muse : Undisclosed Desires

Avec ma grande on est enfin d’accord sur un point, on a&dore toutes les deux Muse, ça méritait d’être souligné parce que franchement ce qu’elle écoute en ce moment… ;)-

Undisclosed Desires MuseSparkysawrS

Muse – Undisclosed Desires

 

I know you've suffered
But I don't want you to hide
It's cold and loveless
I won't let you be denied

Soothing
I'll make you feel pure
Trust me
You can be sure

I want to reconcile the violence in your heart
I want to recognise your beauty's not just a mask
I want to exorcise the demons from your past
I want to satisfy the undisclosed desires in your heart

You trick your lovers
That you're wicked and divine
You may be a sinner
But your innocence is mine

Tease me
Show me how it's done
Trust me
You are the one

I want to reconcile the violence in your heart
I want to recognise your beauty's not just a mask
I want to exorcise the demons from your past
I want to satisfy the undisclosed desires in your heart

Tease me
Show me how it's done
Trust me
You are the one

I want to reconcile the violence in your heart
I want to recognise your beauty's not just a mask
I want to exorcise the demons from your past
I want to satisfy the undisclosed desires in your heart

 

Muse – Undisclosed Desires (traduction)

{Désirs cachés}

Je sais que tu as souffert
Mais je ne veux pas que tu te caches
C'est froid et sans amour
Je ne vais pas te laisser être reniée

Relax
Je vais te faire ressentir la pureté
Fais moi confiance
Tu peux être sûre

Je veux réconcilier la violence dans ton coeur
Je veux reconnaitre que ta beauté n'est pas juste un masque
Je veux exorciser les démons de ton passé
Je veux satisfaire les désirs cachés de ton coeur 

Tu triches avec tes amoureux
Ce que tu es méchante et divine
Tu es peut-être une pècheresse
Mais ton innocence est mienne

Taquine moi
Montre moi comment ça s'est fait
Taquine moi
Tu es la seule

Je veux réconcilier la violence dans ton coeur
Je veux reconnaitre que ta beauté n'est pas juste un masque
Je veux exorciser les démons de ton passé
Je veux satisfaire les désirs cachés de ton coeur

Taquine moi
Montre moi comment ça s'est fait
Crois-moi
Tu es la seule

Je veux réconcilier la violence dans ton coeur
Je veux reconnaitre que ta beauté n'est pas juste un masque
Je veux exorciser les démons de ton passé
Je veux satisfaire les désirs cachés de ton coeur

{Traduction réalisée par facebookienne} www.paroles-musique.com

Elféemusicalment vôtre

Muse : Undisclosed Desires dans MUSIQUE DU DIMANCHE th_jaimecetarticleVoter !wikio4 dans PAROLES

Gérard Blanc : Je déménage

Héhé, moi aussi ! par GerardBlancmusic

http://www.GerardBlanc.com
Gérard Blanc – Je déménage (nouveau clip)
2008
un film de Julien Barret

Je change
De voisin d’en face, de chat de gouttière
De marchand de glace et de rire d’écolières
Je change
De cage d’escalier, d’ascenseur en panne
D’antenne de télé et d’excuses qui dédouanent
Je change
De chien qui aboie, de langues de vipère
De comment ça va ? Et d’amours solitaires

Ho, Je déménage, je déménage
Je trie, je classe, je fais l’ménage, je change d’espace
Je fais le vide
Je déménage, je déménage
Je plie, j’entasse, je débarrasse, je change d’espace
J’laisse que les murs

Je change
De bruits de couloirs, de tapage nocturne
De boire et déboires et de croissant de lune
Je change
De passage piétons, d’horizon de marbre
De murs de béton et de trottoirs et d’arbres
Je change
Pour donner le change, pour faire comme si …
Vu qu’la vie nous change, mais qu’on change pas de vie

Ho, Je déménage, je déménage
Je trie, je classe, je fais l’ménage, je change d’espace
Je fais le vide
Je déménage, je déménage
Je plie, j’entasse, je débarrasse, je change d’espace
J’laisse que les murs
J’m'offre un voyage
D’autres murmures
Un autre ciel, d’autres nuages …

Ho, et je déménage …
Je fais le vide
Je déménage
Je fais le vide
Je déménage

Elféedéménagement

Gérard Blanc : Je déménage dans Déménagement th_jaimecetarticleVoter !wikio4 dans MUSIQUE DU DIMANCHE

 

Bénabar : A La Campagne

Bénabar : A La Campagne  dans EN TERRE ELFEÏQUE (LIMOUSIN) PhotoFunia-campagne Bon faut pas généraliser, on est pas tous arriérés à la campagne, y’a même des gens très bien éduqués et au courant de ce qu’il se passe dans le monde, hé, hein, y’a aussi internet à la campagne, le haut-débit, dégroupage et tout et tout ! Et j’ai troqué ma casquette de citadine pour le chapeau de paille de campagnarde depuis 11 ans aujourd’hui mais je ne m’en plains pas au contraire.

  • A la campagne on vit pas tous dans de vieilles maisons pourries avec une cheminée qui fume, m’enfin bientôt plus pour mon cas ;)-
  • A la campagne, il y a aussi des gens qui y ont leur maison principale :)-
  • A la campagne y’a pas que des vieux sur les tracteurs ;)-
  • A la campagne tout le monde ne se lève pas avec le chant du coq, y’en a aussi qui feignassent jusqu’à 8 heures le matin, héhé, on peut pas en dire toujours autant quand on vit en ville ;)-
  • A la campagne on y trouve aussi des meubles tout bancals en formica qui datent de l’an 40 :)-
  • Et voui aussi à la campagne, on a des produits régionaux, les oeufs de poule de la voisine ou le miel des abeilles qui butinent dans son jardin ;)-
  • A la campagne c’est vrai qu’on s’en fout un peu des horaires sauf quand c’est l’heure de passer à table ;)-
  • A la campagne aussi y’a plein d’histoires et de légendes, des châteaux forts, des arbres plus vieux que ma grand-mère et même des menhirs;)-
  • A la campagne y’a aussi… mais pourquoi pas écouter ce qu’en pense Bénabar ? ;)-
  • Et tiens en parlant de campagne, savez-vous ce que m’a demandé le pizzaïolo (au camion) vendredi soir ? Pourquoi la cloche sonnait toujours à 19h00 puis encore à 19h05 ? C’est vrai qu’ils ne connaissent plus ça l’angélus en ville, c’est trop bruyant ;)- Il sonne fort heureusement encore ici le matin à 8h00, à midi et à 19h00 (18h00 en hiver)  jusqu’au jour où des citadins arrivés en terrains conquis auront gain de cause et le feront se taire à jamais ;(
  • Et Viva la Campagna !!!

par benabarofficiel

A la Campagne de Bénabar

A la campagne
Y a toujours un truc à faire
Aller aux champignons
Couper du bois, prendre l’air
A la campagne
On se fout des horaires
Comme les maisons du même nom
C’est secondaire

A la campagne
Y a toujours un truc à voir
Des sangliers, des hérissons
Des vieux sur des tracteurs
A la campagne
Y a des lieux pleins d’Histoire
Des châteaux tout cassés
Et des arbres centenaires

A la campagne
Quand on est citadin
A la campagne
On demande aux paysans
Le temps qu’il fera demain

A la campagne
On veut de l’authentique
Du feu de cheminée
Et du produit régional
A la campagne
Il nous faut du rustique
Un meuble qui n’est pas en bois
Ça nous ruine le moral

A la campagne
On dit qu’on voudrait rester
Quitter Paris, le bruit,
Le stress et la pollution
A la campagne
C’est la fête aux clichés
La qualité de vie
Et le rythme des saisons

A la campagne
On se prête des pulls
Quand on se traîne sur la terrasse
A la campagne
Y a des jeux de société
Auxquels il manque des pièces

A la campagne
La nuit on ferme des volets
Y a des bruits dans la maison
Et dehors dans la forêt
A la campagne
Dans mon lit, plutôt que rêver,
Je préfère pas fermer l’œil et flipper

A la campagne
En principe on se lève tôt
Pas moi, je dors encore
Pour des raisons que vous savez

A la montagne,
Y a des chalets, des chamois
Mais c’est pas l’objet
De cette chanson…
J’ voulais juste voir si vous suiviez

A la campagne
Quand arrive le dimanche soir
A la campagne
Pour éviter les bouchons
On va p’t-êt’ pas rentrer trop tard

A la campagne
J’ai envie d’être campagnard
D’avoir une grosse moustache
Et un gilet en velours
A la campagne
J’ai envie de parler terroir
« J’ m’en vas cercler l’ calanchet
Pour pas qu’il vente
Dans les labours »

Ça me donne envie
D’être robuste et taiseux
Le patriarche bourru
D’une série de l’été de France2
L’histoire d’une famille
Qui lutte pour son domaine
Mais j’ai jamais le temps
Parce que j’ reste que le week-end

A la campagne
Entends-tu au loin le cri
De la grivette cendrée ?
A la campagne
S’il neige à la Noël,
Je rentrerai les bistouquets dans l’étable…

Elféecampagnement vôtre

th_jaimecetarticle dans MUSIQUE DU DIMANCHEVoter !wikio4 dans PAROLES

 

12

cathy et ses souvenir |
Les zums |
Blog de MARILOU |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anne, Sébastien, Clément, C...
| Le jardin de Julie
| lenaik