Archives pour la catégorie

Fête de la Musique : The baseballs – Umbrella

C’est sur cette chanson que ma louloute va danser pour le spectacle de fin d’année…

Image de prévisualisation YouTube

The Baseballs - Umbrella
You have my heart
And we’ll never be worlds apart
Maybe in magazines
But you’ll still be my star
Baby cause in the dark
You can’t see shiny cars
And that’s when you need me there
With you I’ll always share
Because

When there’s sunshine, we’ll shine together
Told you I’ll be here forever
Said I’ll always be a friend
Took an oath I’ma stick it out till the end
Now that it’s raining more than ever
Know that we’ll still have each other
You can stand under my umbrella
You can stand under my umbrella
Under my umbrella
Under my umbrella
Under my umbrella
You can stand under my umbrella

These fancy things, will never come in between
You’re part of my entity, here for infinity
When the war has took it’s part
When the world has dealt it’s cards
If the hand is hard, together we’ll mend your heart
Because

When there’s sunshine, we’ll shine together
Told you I’ll be here forever
Said I’ll always be a friend
Took an oath I’ma stick it out till the end
Now that it’s raining more than ever
Know that we’ll still have each other
You can stand under my umbrella
You can stand under my umbrella
Under my umbrella
Under my umbrella
Under my umbrella
You can stand under my umbrella

You can run into my arms
It’s okay don’t be alarmed
Come into me
There’s no distance in between our love
So gonna let the rain pour
I’ll be all you need and more
Because

When there’s sunshine, we’ll shine together
Told you I’ll be here forever
Said I’ll always be a friend
Took an oath I’ma stick it out till the end
Now that it’s raining more than ever
Know that we’ll still have each other
You can stand under my umbrella
You can stand under my umbrella
Under my umbrella
Under my umbrella
Under my umbrella
You can stand under my umbrella

When there’s sunshine, we’ll shine together
Told you I’ll be here forever
Said I’ll always be a friend
Took an oath I’ma stick it out till the end
Now that it’s raining more than ever
Know that we’ll still have each other
You can stand under my umbrella
You can stand under my umbrella
Under my umbrella
Under my umbrella
Under my umbrella
You can stand under my umbrella

Bonne fête de la musique !!
Elféemusiquement vôtre

Développement DurableFête de la Musique : The baseballs - Umbrella dans MUSIQUE DU DIMANCHE engage-13th_jaimecetarticle dans MUSIQUE DU DIMANCHEVoter !wikio4

Que le pandaranol soit avec nous !

Que le pandaranol soit avec nous ! dans CINEMA jedi_pandaranol

Des irréductibles du net résistent par tous les moyens, leur seul pandaranol : l’union !

Image de prévisualisation YouTube

Parmi eux :

Image de prévisualisation YouTube

Et bien me voilà prise au jeu du pandaranol ! Pour combien de temps ? Seul Pandaranol nous le dira :)-

(Référence à, vous l’aurez compris, Star Wars et son « Que la force soit avec toi !« )

Elféepandaranolement vôtre

Développement Durableengage-13 dans HUMEURSth_jaimecetarticle dans MoterCaloVoter !wikio4 dans MUSIQUE DU DIMANCHE

Pink Floyd : Coming Back to Life

Extraite de l’album « The Division Bell » de 1994

A écouter les pieds en éventail en regardant les étoiles :)-

Image de prévisualisation YouTube

Coming Back To Life

Where were you when I was burned and broken
While the days slipped by from my window watching
Where were you when I was hurt and helpless
Because the things you say and the things you do surround me
While you were hanging yourself on someone else’s words
Dying to believe in what you heard
I was staring straight into the shining sun

Lost in thought and lost in time
While the seeds of lifeand the seeds of change were planted
Outside the rain fell dark and slow
While I pondered on this dangerous but irresistible pastime
I took a heavenly ride through our silence
I knew the moment had arrived
For killing the past and coming back to life

I took a heavenly ride through our silence
I knew the waiting had begun
And headed straight..into the shining sun

Revenir À La Vie

Où est-ce que tu étais quand j’étais brûlé et cassé ?
Quand que je regardais les jours passer à travers ma fenêtre.
Et où est-ce que tu étais quand j’étais blessé et désarmé ?
Je suis complètement entouré par ce que tu dis et ce que tu fais.
Alors que toi tu étais pendue aux paroles d’un autre
Prête à tout pour croire à ce qu’il te disait,
Moi je regardais briller le soleil fixement.

Alors que j’étais perdu dans mes pensées et que j’avais perdu la notion du temps,
Les graines de la vie et celles du changement étaient semées.
Dehors, une pluie sombre tombait lentement.
Alors que je méditais sur ce passe-temps irrésistible mais dangereux,
Je chevauchais divinement à travers nos silences
Et je savais que le moment
De tuer le passé et de revenir à la vie était arrivé.

Je chevauchais divinement à travers nos silences.
Je savais que l’attente avait commencé,
Je me suis dirigé tout droit… vers le soleil resplendissant.
Traduction : Sweeping, le 3 novembre 2004 (Extrait de lacoccinelle.net : http://www.lacoccinelle.net/265308.html)

Elféepinkfloydement vôtre

 

 

Adele : Rolling In The Deep

Image de prévisualisation YouTube

Adele – Rolling In The Deep

adelerollinginthedeep.jpg

Rolling in the deep

There’s a fire starting in my heart
Reaching a fever pitch
It’s bringing me out the dark
Finally I can see you crystal clear
Go ahead and sell me out
And I’ll lay your shit bare

See how I leave with every piece of you
Don’t underestimate the things that I will do

There’s a fire starting in my heart
Reaching a fever pitch
And it’s bring me out the dark

(Chorus)
The scars of your love remind me of us
They keep me thinking that we almost had it all
The scars of your love, they leave me breathless
I can’t help feeling
We could have had it all
(You’re gonna wish you never had met me
Tears are gonna fall, rolling in the deep)
Rolling in the deep
You had my heart inside of your hand
(You’re gonna wish you never had met me
Tears are gonna fall, rolling in the deep)
And you played it
To the beat

Baby I have no story to be told
But I’ve heard one on you
And I’m gonna make your head burn
Think of me in the depths of your despair
Making a home down there
As mine sure won’t be shared

(Chorus)

We could have had it all
Rolling in the deep
You had my heart inside of your hand
But you played it with your beating

Throw your soul through every open door
Count your blessings to find what you look for
Turned my sorrow into treasured gold
You pay me back in kind
And reap just what you sow

We could have had it all
We could have had it all
It all, it all it all
We could have had it all
(You’re gonna wish you never had met me
Tears are gonna fall, rolling in the deep)
Rolling in the deep
You had my heart inside of your hand
(You’re gonna wish you never had met me
Tears are gonna fall, rolling in the deep)
And you played it
To the beat

We could have had it all
Rolling in the deep
You had my heart inside of your hand
But you played it
You played it
You played it
You played it
To the beat

Roulée dans la Farine (eue en profondeur)

Mon Cœur est en train de s’enflammer (brûler)
Parvenir à son paroxysme, qui m’emporte hors de l’obscurité

Finalement, je peux voir clair dans ton jeu
Aller de l’avant, m’en sortir, et mettre ta … à nue.

Vois comme je laisse tomber chaque bout de toi
Ne sous-estime pas les choses que je pourrai faire

Mon Coeur commence à s’enflammer
Parvenir à son paroxysme et me sortir de l’obscurité
Les cicatrices de ton amour me rappellent tout de nous
Elles me retiennent en pensant que nous avons presque tout eu
Les cicatrices de ton amour me laissent à bout de souffle

Je ne peux m’empêcher de ressentir
Nous aurions pu tout avoir
(Tu commences à souhaiter ne m’avoir jamais rencontré
Les larmes vont couler, roulée dans la farine)
Roulée dans la Farine (eue en profondeur)
Tu as eu mon cœur et mon âme
(Tu commences à souhaiter ne m’avoir jamais rencontré
Les larmes vont couler, roulée dans la farine)
Et tu en as joué
Pour la réussite

Bébé, je n’ai aucune histoire à raconter
Mais j’ai entendu une sur toi
Et je vais faire brûler ta tête
Pense à moi dans ton plus profond désespoir
Là-bas une maison s’effondre
Cela te rappelle la maison que nous avons partagé
Les cicatrices de ton amour me rappellent tout de nous
Elles me retiennent en pensant que nous avons presque tout eu
Les cicatrices de ton amour me laissent à bout de souffle
Je ne peux m’empêcher de ressentir
Nous aurions pu tout avoir
Roulée(Arnaquée,eue) en profondeur
Et tu en as joué
pour la réussite
Jette ton âme à travers toutes les portes ouvertes
Compte tes blessures pour trouver ce que tu recherches
Tu as eu mon cœur et mon âme
Mon chagrin se transforme en or précieux
Tu me le payeras et récolteras ce que tu as semé
Nous aurions pu tout avoir
Nous aurions pu tout avoir
Tout, tout, tout,
Nous aurions pu tout avoir
(Tu commences à souhaiter ne m’avoir jamais rencontré
Les larmes vont couler, roulée dans la farine)
Roulée dans la Farine(eue en profondeur)
Et tu en as joué
pour la réussite

 

 

 

Développement DurableAdele : Rolling In The Deep dans MUSIQUE DU DIMANCHE engage-13th_jaimecetarticle dans MUSIQUE DU DIMANCHEVoter !wikio4

De Gainsbourg à Gainsbarre

20 ans…

Image de prévisualisation YouTube

Serge Gainsbourg
JE SUIS VENU TE DIRE QUE JE M’EN VAIS

 

Je suis venu te dire que je m’en vais
Et tes larmes n’y pourront rien changer
Comme dit si bien Verlaine au vent mauvais
Je suis venu te dire que je m’en vais
Tu te souviens de jours anciens et tu pleures
Tu suffoques, tu blêmis à présent qu’a sonné l’heure
Des adieux à jamais
Ouais je suis au regret
De te dire que je m’en vais
Oui je t’aimais, oui mais

Je suis venu te dire que je m’en vais
Tes sanglots longs n’y pourront rien changer
Comme dit si bien Verlaine au vent mauvais
Je suis venu te dire que je m’en vais
Tu te souviens des jours heureux et tu pleures
Tu sanglotes, tu gémis à présent qu’a sonné l’heure
Des adieux à jamais
Ouais je suis au regret
De te dire que je m’en vais
Car tu m’en as trop fait.

Je suis venu te dire que je m’en vais
Et tes larmes n’y pourront rien changer
Comme dit si bien Verlaine au vent mauvais
Je suis venu te dire que je m’en vais
Tu te souviens de jours anciens et tu pleures
Tu suffoques, tu blêmis à présent qu’a sonné l’heure
Des adieux à jamais
Ouais je suis au regret
De te dire que je m’en vais
Oui je t’aimais, oui mais

Je suis venu te dire que je m’en vais
Tes sanglots longs n’y pourront rien changer
Comme dit si bien Verlaine au vent mauvais
Je suis venu te dire que je m’en vais
Tu te souviens des jours heureux et tu pleures
Tu sanglotes, tu gémis à présent qu’a sonné l’heure
Des adieux à jamais
Ouais je suis au regret
De te dire que je m’en vais
Car tu m’en as trop fait.

http://www.frmusique.ru/texts/g/gainsbourg_serge/jesuisvenutedirequejemenvais.htm

Pour aller plus loin :

Coeur De Pirate & Julien Doré : Pour un infidèle

Ça faisait un petit moment que ce morceau se trouvait dans mes tiroirs et si je ne le sors pas maintenant je sens qu’il y restera encore longtemps;)-

http://www.dailymotion.com/video/xax0z9Coeur De Pirate Pour Un Infidèle

CdeP : Tes lèvres en tremblent encore
Et l’homme que ton cœur porte semble moins fort,
Et si le combat prend fin
C’est surement parce qu’on t’a pris par la main

Et tout bas tu me murmures
Que tout ce que j’aime tu me l’assures
Et dans tes défaites, tu me promets
Qu’un nouveau jour est pour demain

Et doucement tu me fais voir
Les plus douces de tes histoires
Et plus notre idylle avance
D’autres filles entrent dans la danse

JD : Ses lèvres en tremblent encore,
Sous mon poids son cœur vibre plus fort
Et les craintes qu’elle a s’amplifient
Elle sait qu’une autre fut dans mon lit

Tout bas je lui murmure
De calmer toutes ses inquiétudes
Et dans mes mensonges, je lui rappelle
Qu’à mes yeux il n’y a plus qu’elle

Et doucement tu me fais voir
Les plus douces de tes histoires
Et plus notre idylle avance
D’autres filles entrent dans la danse

Et doucement tu me fais voir
Les plus douces de tes histoires
Et plus notre idylle avance
D’autres filles entrent dans la danse

Daniel Balavoine : Sos d’un terrien en détresse

A l’occasion du 15ème anniversaire de la mort de Daniel Balavoine…

Image de prévisualisation YouTube

Pourquoi je vis, pourquoi je meurs
Pourquoi je ris, pourquoi je pleure
Voici le S.O.S
D’un terrien en détresse
J’ai jamais eu les pieds sur Terre
J’aim’rais mieux être un oiseau
J’suis mal dans ma peau

J’voudrais voir le monde à l’envers
Si jamais c’était plus beau
Plus beau vu d’en haut
D’en haut
J’ai toujours confondu la vie
Avec les bandes dessinées
J’ai comme des envies de métamorphose
Je sens quelque chose
Qui m’attire
Qui m’attire
Qui m’attire vers le haut

Au grand loto de l’univers
J’ai pas tiré l’bon numéro
J’suis mal dans ma peau
J’ai pas envie d’être un robot
Métro boulot dodo

Pourquoi je vis, pourquoi je meurs
Pourquoi je crie, pourquoi je pleure
Je crois capter des ondes
Venues d’un autre monde
J’ai jamais eu les pieds sur Terre
J’aim’rais mieux être un oiseau
J’suis mal dans ma peau

J’voudrais voir le monde à l’envers
J’aim’rais mieux être un oiseau
Dodo l’enfant do

 

Paroles: Luc Plamondon. Musique: Michel berger 1978

Daniel Balavoine : Sos d'un terrien en détresse dans MUSIQUE DU DIMANCHE th_jaimecetarticleVoter !wikio4 dans PAROLES Développement Durableengage-13 dans VIDEO

L’étrange noël de Mr Jack – Bienvenue à Halloween

C’est cronul, Halloween tombe un dimanche cette année et loulous et compagnie ne vont pas pouvoir aller quémander dans les magasins, bouuuuuuuh !!! Pour nous consoler, voici une « petite chanson » que j’affectionne particulièrement, devinez pourquoi ?

A lire ici : http://anissina-turelle.com/blog/media/118-l-etrange-noel-de-mr-jack-bienvenue-a-halloween

Elféejackement vôtre

Haaloo-ween

Elféesamainement vôtre et à voir aussi : Samain et Halloween

L'étrange noël de Mr Jack - Bienvenue à Halloween dans EVENEMENTS th_jaimecetarticleVoter !wikio4 dans MUSIQUE DU DIMANCHE Développement Durableengage-13 dans VIDEO

Jeanette : Porque te vas

Non, non je ne m’en vais pas, je vous laisse juste la boutique pour quelques semaines ou moins mais des articles sont programmés !

http://www.dailymotion.com/video/x3kcas

Aujourd’hui à ma fenêtre le soleil brille, et mon coeur
S’attriste en contemplant la ville
Parce que tu pars
Comme chaque nuit je me suis éveillée pensant à toi
Et sur ma montre j’ai vu défiler toutes les heures
Parce que tu pars.

Toutes les promesses de mon amour s’en iront avec toi
Tu m’oublieras, tu m’oublieras
Près de la gare je pleurerai comme un enfant,
Parce que tu pars
Parce que tu pars
Parce que tu pars
Parce que tu pars

Sous la pénombre d’un lampadaire
S’endormiront toutes les choses
Qui resteront à dire, s’endormiront
Près des aiguilles d’un réveil attendront
Toutes les heures qui resteront à vivre, elles attendront

Toutes les promesses de mon amour s’en iront avec toi
Tu m’oublieras, tu m’oublieras
Près de la gare je pleurerai comme un enfant,
Parce que tu pars
Parce que tu pars
Parce que tu pars
Parce que tu pars
Parce que tu pars
Parce que tu pars

 

Mes elféebulations en mode elféedéménagement :)

Jeanette : Porque te vas dans MUSIQUE DU DIMANCHE th_jaimecetarticleVoter !wikio4 dans PAROLES

 

Bénabar : Quatre murs et un toit

J’ai toujours aimé cette chanson et elle est de circonstance, parce que c’est demain que nous signons l’acte de vente de notre nouvelle maison et depuis le temps qu’on l’attendait, la rêvait, la cherchait…  On a raté deux ventes, arnaqués par une agence qui gardait la maison tant convoitée pour la secrétaire de l’Agence sous le coude, puis considérés comme des ploucs par une bouseuse, voui, voui, je balance et je pèse mes mots, je reste polie !!! Finalement  ces deux baraques n’étaient sûrement pas faites pour nous et toutes ces années de recherche ont enfin payé, comme on dit tout vient à point qui sait attendre, ou kek’chose dans le genre ;)-

par antagnet

Un terrain vague, de vagues clôtures, un couple divague sur la maison future.
On s’endette pour trente ans, ce pavillon sera le nôtre, et celui de nos enfants corrige la femme enceinte.
Les travaux sont finis, du moins le gros oeuvre, ça sent le plâtre et l’enduit et la poussière toute neuve.
Le plâtre et l’enduit et la poussière toute neuve.

Des ampoules à nu pendent des murs, du plafond, le bébé est né, il joue dans le salon.
On ajoute à l’étage une chambre de plus, un petit frère est prévu pour l’automne.
Dans le jardin les arbres aussi grandissent, on pourra y faire un jour une cabane.
On pourra y faire un jour une cabane.

Les enfants ont poussé, ils sont trois maintenant, on remplit sans se douter le grenier doucement.
Le grand habite le garage pour être indépendant, la cabane, c’est dommage, est à l’abandon.
Monsieur rêverait de creuser une cave à vins, Madame préfèrerait une deuxième salle de bain.
Ça sera une deuxième salle de bain.

Les enfants vont et viennent chargés de linge sale, ça devient un hôtel la maison familiale.
On a fait un bureau dans la p’tite pièce d’en haut, et des chambres d’amis, les enfants sont partis.
Ils ont quitté le nid sans le savoir vraiment, petit à petit, vêtement par vêtement.
Petit à petit, vêtement par vêtement.

Ils habitent à Paris des apparts sans espace, alors qu’ici il y’a trop de place.
On va poser tu sais des stores électriques, c’est un peu laid c’est vrai, mais c’est plus pratique.
La maison somnole comme un chat fatigué, dans son ventre ronronne la machine à laver.
Dans son ventre ronronne la machine à laver.

Les petits enfants espérés apparaissent, dans le frigo, on remet des glaces.
La cabane du jardin trouve une deuxième jeunesse, c’est le consulat que rouvrent les gosses.
Le grenier sans bataille livre ses trésors, ses panoplies de cow-boys aux petits ambassadeurs,
qui colonisent pour la dernière fois la modeste terre promise, quatre murs et un toit.

Cette maison est en vente comme vous le savez, je suis, je me présente, agent immobilier.
Je dois vous prévenir si vous voulez l’acheter, je préfère vous le dire cette maison est hantée.
Ne souriez pas Monsieur, n’ayez crainte Madame, c’est hanté c’est vrai mais de gentils fantômes.
De monstres et de dragons que les gamins savent voir, de pleurs et de bagarres, et de copieux quatre-heures,
« finis tes devoirs », « il est trop lourd mon cartable », « laisse tranquille ton frère », « les enfants : à table ! ».

Écoutez la musique, est-ce que vous l’entendez ?
Écoutez la musique, est-ce que vous l’entendez ?
Écoutez la musique, est-ce que vous l’entendez ?

Elféemaisonnement vôtre

Mes elféebulations en mode elféedéménagement :)

Bénabar : Quatre murs et un toit dans MUSIQUE DU DIMANCHE th_jaimecetarticleVoter !wikio4 dans PAROLES

 

12345...14

cathy et ses souvenir |
Les zums |
Blog de MARILOU |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anne, Sébastien, Clément, C...
| Le jardin de Julie
| lenaik