Archives pour la catégorie

Famille ou Travail ? Éternel dilemme !

travailetmultiples.gifLa vraie liberté de la femme ne serait-elle pas justement de pouvoir choisir ?

J’ai longuement hésité avant de publier ce billet, j’ai tergiversé et puis zut je me lance ! clic !

Hier soir, en rentrant d’une réunion de travail tardive… (Et voui je travaille à la maison mais aussi à l’extérieur, pas beaucoup mais j’ai quand même le temps de m’occuper de mes 3 gosses, de mon elfe, de l’asso de parents d’élève, du conseil d’école, de faire la bouffe, le ménage, mes produits d’entretien, de cosméto., bientôt les savons, les meubles, la baraque, le jardinage, les poules, la vache… Oups mais je m’égare là, non ?!) … A la suite du mail de Shabnam (Ripe Green Ideas) et de son article Lettre ouverte à Mme Badinter me voilà parachutée chez écolo info avec les Vertes de rage, lettre ouverte à Mme Badinter (voir l’article original sur fémininbio), qui m’a conduite à visionner l’interview Journée spéciale Elisabeth Badinder – France Inter… sur Dailymotion (voir aussi Elisabeth Badinder sur france inter jeudi 11 février 2010) et certains commentaires pathétiques qui en ont découlé… Puis j’ai repensé aux articles d’Olivier (Bloguer ou ne pas bloguer) : Du sein devenant symbole de vie, Pings et WordPress, me télétransportant sur Le blog à Jef à lire Féminisme et à visionner (tiens pour ce coup-là je ne me rappelle plus comment j’y ai atterri) Z comme Zemmour : « Pour les féministes, les femmes doivent devenir des hommes comme les autres » (16/02/10) – RTL.net. Je l’apprécie moyennement d’habitude mais là, il met le doigt là où ça fait mal… Et encore je vous passe les pages que j’ai survolé…

… Bref de fil en aiguille (heureusement que j’ai tenu le fil d’ailleurs, je me serais perdue sinon) je me suis souvenu du « méga dossier » que j’avais pondu en 2005 pour le bulletin de mon association Jumeaux et Plus de l’époque… Pas moins de 10 pages dont 4 pages de témoignages et un bon mois de recherches et de travail de synthèse, d’écriture, pour retracer le parcours du combattant de la jeune mère de multiples… Et je trouve que ça colle pile-poil avec le sujet, donc je vous en livre quelques extraits.

Quelle mère ne s’est jamais demandé : « Mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire après mon congé de maternité ? Vais-je retravailler ou non ? Quand et à quel rythme ?« 

Il est vrai qu’une naissance multiple, déjà de par son caractère exceptionnel, peut engendrer des problèmes plus sérieux pour la reprise du travail, conciliation entre vie familiale et vie professionnelle étant un choix difficile. Environ la moitié des mères reprennent le travail après une naissance multiple, et plus particulièrement gémellaire, leur présence sur le marché du travail dépendant, pour la plupart des cas, directement du nombre d’enfants au foyer.

Difficile aussi d’échapper à la culpabilité et ce, que l’on soit mère au foyer ou femme active. Dans les deux cas, les femmes revendiquent un manque de choix évident : celles qui reprennent le travail pour des raisons économiques (un seul salaire ne suffisant pas) et qui culpabilisent de ne pas être assez présente ; et celles qui décident de se consacrer à leur foyer mettant en avant leur souhait de rester disponible pour leurs enfants et qui elles, culpabilisent de trop les couver et de ne pas contribuer au budget familial.

Alors Famille ou Travail ? Éternel dilemme !cigogne2bbs.gif

(…) si cela vous intéresse, je vous en reparlerai entre-autres sujets traités : Je retourne travailler, Mes bébés : Mon nouveau Job, Un Compromis : le Temps Partiel, Congé parental : mode d’emploi, reprendre une activité professionnelle après une longue période d’inactivité, Le Télétravail et j’aurais pu aussi inclure les mom’preneurs mais à l’époque ça n’était pas encore monnaie courante… Et c’est bien dommage, j’aurai sûrement sauté le pas pendant mon congé parental… Ceci sans parler du parcours du combattant pour trouver un mode de garde adapté aux multiples. (…)

Pour conclure j’avais volontairement pris position pour faire réagir les lectrices (ceci concernant les mères de multiples, jumeaux, triplés mais pouvant très bien se transposer pour des mères de singletons) et parce que c’était et cela reste mon point de vue, oui oui  :

Certaines femmes penseront que rester à la maison, c’est faire un bond en arrière de 35 ans et que tous les efforts de nos mères auront été vains.

La femme moderne se doit de  travailler pour pouvoir garder son autonomie complète et rester l’égale de l’homme, et aujourd’hui, ce sont les mères au foyer qui souffrent généralement d’une dévalorisation sociale.

Soyons lucide, dans la plupart des cas les mères « d’enfants multiples«  (et même les autres) qui travaillent le font plus par nécessité alimentaire (salaire de leur conjoint insuffisant) que par réelle vocation, les aides de l’état et des organismes sociaux étant encore bien insuffisants pour nos familles de multiples.

Il est vrai que la société actuelle nous pousse à être plus indépendante, à travailler pour avoir un vrai statut social, mais ne nous leurrons pas, les moyens mis en œuvre pour nous faciliter le travail à l’extérieur sont encore bien insuffisants et le resteront tant qu’il n’y aura aucune réelle réforme sociale et familiale, avec des dispositifs d’aide familiale plus importants et adaptés aux contraintes des familles d’enfants multiples ainsi que des réformes du travail portant sur la facilitation du travail à temps partiel, etc..

Certes les aides de la naissance aux 3 ans de nos enfants se sont améliorées, bien peu à mon goût et pas encore toujours équitablement par rapport à un enfant seul, mais après ?… (ndlr : je me rappelle avoir eu droit à l’apje encore moins avantageuse que la la paje)

Rappelons que nous n’avons pas choisi d’avoir plusieurs enfants en même temps et que les difficultés d’organisation et financières seront multipliées et simultanées tout au long de l’éducation de nos enfants.

Là encore, les familles d’enfants multiples sont les grands oubliés.

Élever des enfants et d’autant plus des « multiples«  est un vrai travail à plein temps non reconnu.

Le monde du travail devrait être plus adapté aux femmes pour leur permettre de concilier vie professionnelle attrayante, vie de famille et vie de femme satisfaisantes.

« Nous avons beaucoup de retard par rapports aux pays nordiques qui ont su très tôt répondre à ce problème par un dispositif social efficace ayant fait l’objet d’un large consensus entre l’État, les femmes et les entreprises : Cela a permis pour les femmes de concilier une vie professionnelle et familiale, sans se faire au détriment de leurs revenus financiers, de leurs désirs professionnels, de   l’éducation de leurs enfants, et de leur qualité de vie personnelle.* »

*propos extraits de « la femme esclave » de Jean Baptiste pour Conscience Politique

Pour simple exemple : Pari réussi en Suède où les Suédoises (et même leur conjoint !) bénéficient d’un congé parental long (sa durée totale est de 480 jours), bien rémunéré (80% de leur salaire brut), et si souple qu’il peut être pris de manière continue ou discontinue, l’allocation parentale pouvant être différée ou étalée jusqu’aux 8 ans de l’enfant.

Alors, quand aurons-nous le droit de choisir sans contrainte ? (temps partiel, télétravail, garde des enfants…)

Et à quand, un « vrai salaire«  (Je sais que ça va en faire hurler plus d’un(e) ;)) pour les femmes qui ont décidé de leur « propre«  chef de rester à la maison pour pouvoir enfin s’occuper de leurs enfants ?

M@rie, maman d’Anaïs, Kilian et Thomas pour Multiples en Marche N°25 – juin, juillet, aout 2005

Sources du dossier : Multipl’info, Infobébé, Parents, Vies de famille (le magasine de la CAF de la H-V)

Il va de soit que je n’avais même pas évoqué le terme « écologie », cela n’avait rien à faire là dedans ou « allaitement maternel »qui avait aussi fait l’objet d’un dossier bien complet – montrant que l’on pouvait aussi allaiter des multiples d’ailleurs. Ce qui me fait aussi penser au combat des mères de multiples pour avoir « le droit » d’allaiter leurs enfants… Alors il est vrai que je mets l’accent sur les multiples puisque cela concerne les familles de multiples mais cela s’applique aussi pour les familles de singletons de 2 ou 3 enfants voire plus.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez allaiter vos enfants sur votre lieu de travail (au total 1 heure répartie en 2 fois jusqu’à leur un an).

Je ne vois pas trop pourquoi l’allaitement maternel et l’écologie ou la bio devraient toujours être liés. D’ailleurs  d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours entendu parler d’allaitement alors même que l’écologie n’était pas d’actualité. On peut très bien allaiter par choix ou par soucis d’économie (n’oublions pas qu’allaiter est aussi une solution pour faire des économies de lait infantile – lait qui est un gouffre financier pour les familles modestes – et d’eau pendant près de 6 mois.) sans pour autant se revendiquer écologiste à fond à fond ou adopter des méthodes naturelles pour faire son ménage ou manger bio sans pour autant avoir allaité que ce soit par choix ou par contrainte – comme cela a été par exemple mon cas pour mes jumeaux… Si on va dans ce sens, je ne suis pas écolo pour deux sous, je pense d’abord à moi, mon porte-monnaie, ma santé, celle de mes enfants et celle de la planète.

Je me fiche royalement de savoir que Bidule ou Tartempion trouve que c’est bien de faire ça ou ça… Certains surfent bien évidemment sur la vague du bio, de la greenattitude à avoir pour être IN… D’autres se découvrent tout d’un coup des talents de sauveteur de la Planète…  A coup de discours moralisateurs : « Faites ce que je dis mais surtout ne faites pas ce que je fais ! » Mais vouloir protéger la nature, qui nous entoure, celle qui nous nourrit, manger bio et rejeter tout ce qui peut être nocif pour l’homme ne devrait pas être un phénomène de mode.

Par les temps qui courent, je pense sincèrement que rester à la maison, sans travailler, pour pouvoir élever ses enfants est devenu un vrai luxe… A moins d’être  issue d’un milieu « aisé » ou d’être « femme de » (ce qui revient à peu près au même) qui gagne 25’000 dollars par mois et qui emploie des filles au pair aujourd’hui -comme on employait avant des nourrices qui vendaient leur lait pour subsister- pour pouvoir aller se pavaner dans les salons de thé, les champs de courses ou les défilés du dernier couturier en vogue…

Et après on veut nous faire croire que travailler libère la femme ?! Mouais, c’est toujours pareil, ça dépend de quel côté de la barrière on se trouve !

PS : Je laisse la parole aux mamans des plus petits que les miens qui ont encore le nez dans le sein et des couches à changer ;)

Elféemultiplement vôtre ! Famille ou Travail ? Éternel dilemme ! dans CONSOMMER AUTREMENT wikio5 Voter ! th_jaimecetarticle dans ELFEEBULATIONS

Bon Anniversaire mes loulous

Photobucket

1 au 7 août : Semaine mondiale de l’allaitement maternel

Du 1er au 7 août c’est la Semaine mondiale de l’allaitement maternel

Personnellement je n’ai pas pu allaiter mes jumeaux à cause d’un souci de santé survenu à la naissance de ces derniers (deux mois de traitement à la cortisone s’en sont suivi… Bref…) mais j’encourage vivement les futures mamans à se renseigner sur l’allaitement des multiples, car contrairement à ce que l’on pourrait vous faire croire, c’est possible !!! Suivez plutôt ces liens :

allaitementmaternel1.jpg

Les Objectifs de la Semaine Mondiale de l’Allaitement Maternel 2009 :

  1. Mettre en avant le rôle vital que joue l’allaitement maternel en situation d’urgence de part le monde.
  2. Souligner le besoin de protéger et de soutenir activement l’allaitement maternel avant et pendant des situations d’urgence.
  3. Informer les mères, les défenseurs de l’allaitement, les communautés, les professionnels de santé, les gouvernements, les agences d’aide humanitaire, les donateurs et les médias sur la façon de soutenir activement l’allaitement maternel avant et pendant une situation d’urgence.
  4. Mobiliser des actions et encourager le travail en réseau et la collaboration entre les personnes ayant des compétences en allaitement et celles qui sont impliquées dans la réponse d’urgence.

Pour de plus amples renseignements en français, je vous invite aussi à télécharger les documents suivants :

  • En savoir plus sur l’allaitement au sein
  • Site de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel – en anglais
  • Elféellaitement vôtre

    1 au 7 août : Semaine mondiale de l'allaitement maternel dans ELFEEBULATIONS wikio5 Voter !

     

    Scolarité des multiples : séparés pour la première fois

    Scolarité des multiples : séparés pour la première fois dans MULTI'MUM en fOlie 4370

    Ensemble ou séparés en classe ?

    Des études récentes menées conjointement aux États-Unis, en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas sur 878 paires de jumeaux de 5 à 7 ans tendent à prouver que ceux qui sont séparés tôt s’avéreraient plus anxieux et moins performants en lecture que ceux scolarisés dans la même classe. Pourtant, Muriel Decamps affirme que « l’Institut Mendel de Rome qui a analysé plus de 18 000 cas de jumeaux, a conclu que leur séparation à l’école était toujours positive. » Mais, elle rajoute : « Sans aller à l’encontre de ces résultats, il est toutefois important de nuancer. Une décision de séparation se passe bien si elle n’est pas prise arbitrairement, contre l’avis des intéressés. Sinon, on risque d’obtenir l’effet inverse de celui recherché, c’est-à-dire un rapprochement fusionnel des jumeaux, ou bien d’entraîner une dépression. » Donc, à chaque parent de jumeaux de décider de les scolariser séparément ou non et si oui, à quel âge. René Zazzo préconisait la séparation à l’entrée du CE1, tandis que Régine Billot, auteure de Les Jumeaux (éd. Balland), la recommande en moyenne section de maternelle. Là aussi, les avis divergent, preuve qu’en matière de gémellité, il en est comme pour les autres enfants : il n’existe que des cas individuels.

    Christine Delmar pour alternative santé

    Après avoir fait leur vie chacun de leur côté avec des copains différents malgré le fait qu’ils étaient dans la même classe, cette année mes loulous ont choisit d’être séparés. En effet la maîtresse le leur a demandé l’année dernière alors qu’ils étaient au CP et cela n’aurait posé aucun problème si ils avaient demandé à rester dans la même classe. Parce que cette année nous avons deux classes à double niveau, deux classes de CP-CE1 et me demandez pas pourquoi les enseignants ont fait ce choix… Alors ils ont eu de la chance parce qu’ils ont gardé avec eux leur meilleur copain, c’était en fait ce qui me faisait le plus peur, qu’ils n’aient plus leur super copain… C’est important quand-même les copains…
    Ils vivent une nouvelle aventure chacun de leur côté mais ça ne change pas grand chose en fait, à part peut-être le fait que c’est plus compliqué pour moi à gérer parce qu’ils n’ont pas les mêmes devoirs au même moment… Et ça râle bien évidemment quand un en a et l’autre pas…
    Et ça a l’air de plutôt bien se passer.
    En fait il faut que je vous avoue que c’est plutôt moi qui m’en faisais un peu et le truc qui me chagrinait un peu c’est qu’ils n’allaient pas avoir la même maîtresse, celle que ma grande avait déjà eu…
    Alors je peux dire une chose, peut-être que cela vient de notre manière de les éduquer mais mes loulous ne sont pas du tout fusionnels. Ils s’entendent pourtant à merveille mais disons que si l’un est malade et que l’autre va à l’école tout seul, il n’en fera pas une maladie… Même au centre de loisirs cet été, ils se sont fait des copains qu’ils ne connaissaient pas avant mais toujours différents, d’ailleurs  c’est ainsi depuis leur première rentrée en maternelle, ils n’ont pour ainsi dire jamais été ensemble.
    A la rentrée en petite section, j’avais parlé un peu à la maîtresse de les séparer si ils restaient trop ensemble pour les ateliers mais en fait elle n’en a jamais eu besoin, ils le faisaient d’eux-même, ça coulait de source pour eux… Et paradoxalement j’ai même remarqué presque un désintérêt total l’un envers l’autre à l’école, si l’un se fait embêter l’autre va pas forcément courir à son secours…
    Après la maison c’est un monde à part, bien sûr ils jouent ensemble à la bagarre etc, mais ils ne sont jamais collé-serré, si un va jouer à ça, l’autre va regarder la télé et vice-versa, c’est suivant l’humeur, le moment, l’envie… J’en ai un qui va bricoler pendant des heures tout seul, solitaire, pendant que l’autre va préférer l’ordi ou aller avec sa sœur… Je pense que c’est aussi beaucoup une question de caractère, du moins chez moi ça y joue beaucoup…
    Par contre la seule chose qu’ils auraient peut-être encore du mal à faire, c’est se séparer pour dormir… parce que finalement c’est en fait le seul moment où ils se retrouvent en tête à tête… Et peut-être qu’ils ont quand même besoin d’être encore ensemble à ces moments-là… Peut-être qu’ils se racontent leur journée… Je ne sais pas c’est leur monde à eux… Je n’y interviens pas… Ça peut encore changer, ils n’ont que 6 ans et demi…

    Elféemultiplement vôtre.

     

    Que c’est agréable !!!

    Un après-midi de janvier 2004 (mes loulous venaient d’avoir 3 ans) après l’école, je suis allée faire 4 courses avec mes 3 loulous.

    Au rayon fruits et légumes je rencontre un employé qui, après avoir taquiné ma grande sur son doudou (qu’elle a encore 4 ans plus tard), tout en s’activant me dit : « Ils sont mignons, mais ça doit être du travail, je sais ce que c’est, j’en ai eu moi aussi ! »
    Je lui réponds : «
    Ha bon, vous avez eu des jumeaux ? »
    Il se retourne vers les 2 petits assis dans le chariot, un dans le siège et l’autre dedans : «
    Ce sont des jumeaux ? Oh pardon, je n’avais pas remarqué ! Je voulais dire que j’ai moi aussi eu 3 enfants.»
    Et trop contente je lui dis : «
    Ne vous excusez pas, votre remarque me fait plaisir ! »
    «
    ha bon ! »
    «
    Oui, vous êtes la première personne en deux ans à ne pas m’avoir fait de remarques sur les jumeaux et n’avoir vu que des enfants ! »

    Et c’est vrai que ça m’a drôlement fait plaisir ! Au moins, j’ai rencontré quelqu’un qui n’a pas vu DES JUMEAUX mais DES ENFANTS. Quelque part, c’est réconfortant !

    Depuis qu’ils ont grandi, on remarque de moins en moins que ce sont des jumeaux, souvent même les gens croient qu’ils ont un an d’écart et c’est agréable de pouvoir se promener avec eux sans se faire accoster ou sans se faire regarder bizarrement…

    Le fait qu’ils grandissent ça a aussi du bon…

    Elféemultiplement vôtre

    Un porte bébé spécial jumeaux

    Un porte bébé spécial jumeaux dans MULTI'MUM en fOlie twin-3

     

    Il y a 6 ans, il y avait peu de possibilités pour porter ses jumeaux simultanément à par ses bras et le système D. Pour les premiers mois de mes bébés quand j’étais seule, j’utilisais un porte bébé pour le premier et la poussette simple pour le deuxième. J’avoue aussi que je ne me suis jamais essayée au portage en écharpe tout simplement parce que j’avais déjà le porte bébé de mon aînée et un deuxième, celui de ma soeur pour mon zhom, et que justement avec une aînée, les sorties seule avec les 3 enfants étaient assez rares… A la maison c’était les bras ou le porte bébé et chacun son tour, mais c’est vrai qu’avec le recul et maintenant qu’ils sont grands, j’avoue qu’à l’époque le portage simultané de jumeaux me paraissait un peu du domaine de l’impossible et je regrette un peu de ne pas m’y être penchée un peu plus, mais il faut dire que la tête dans le guidon et en revenant 6 ans en arrière les infos étaient moins à dispo qu’aujourd’hui… Ah si !!! Je me rappelle très bien les avoir porté plus tard chacun sous les bras un peu comme des sacs à patate, les pauvres (ben ils commençaient aussi à peser les cocos et ils étaient morderire quand on faisait l’avion), et descendre ou monter les bras encombrés et prier pour pas me prendre les pieds dans quoi que ce soit lol. J’ai d’ailleurs gardé cette habitude et il m’arrive de porter le petit de 2 ans que je garde et lui faire faire l’avion…

     

    Depuis les choses ont en effet beaucoup évolué et les possibilités sont aussi multiple…

     

    Aussi je vous propose de visiter le site Les doubleZamours et son sujet sur le portage des jumeaux qui regroupe plein d’infos utiles…

    Bon c’est sûr que maintenant qu’ils sont grands le sujet est obsolète pour moi mais j’aurais bien aimé avoir toutes ses infos à disposition quand ils étaient petits et si on m’avait dit qu’il existait même un porte bébé spécial jumeaux que l’on pouvait louer, j’aurais sauté sur l’occas et je me serais sûrement moins cassé le dos.

    Elféedoublement vôtre

     

     

    « Les futures mamans de jumeaux se projettent beaucoup plus dans l’avenir »

    50316218901c83e542b.jpg

    Selon Jean-Claude Pons dans l’interview sur le journal des femmes que je lisais l’autre matin et que je vous conseille de lire aussi.

    Et c’est vrai… C’est vrai, je viens de m’en rendre compte en relisant mes notes.

    Autant pour ma fille j’ai vévu ma grossesse au jour le jour, zen… Peace and love !!!

    Autant pour les garçons ça a été la course au temps, au triturage de cerveau avec des question existentielles sur le partage de l’amur en 2, en 3, bref j’en ai déjà bien assez parlé de tout ça… Une course effrénée à l’organisation, les fringues et le matériel à récupérer… Vite, vite j’ai adhéré à l’asso, j’ai dévoré les bouquins sur la gémellité, je voulais tout savoir pour ne rien rater, pour ne pas passer à côté de quelque chose… La course à la paperasse et aux rendez-vous médicaux… Les mises au point avec la nounou et l’entourage pour ma fille, pour les au cas où… Il faut dire aussi que j’étais toute seule pendant 4 mois, la famille à 300 bornes et le mari à plus de 10000, j’avais de quoi un peu paniquer… Parce que on ne ne sait pas trop si on va avoir le temps de tout faire… Puis on pense aussi à l’après, comment gérer cette double naissance sans se perdre soi-même… Je m’en rends compte maintenant j’ai été trop excessive… Même si tout s’est bien passé… La seule chose quand même que je me suis bien accordée, c’est le repos, surtout à la fin de la grossesse, cadavrer sur le canapé pendant que la puce était à l’école et laisser de côté sans honte (pour une fois) le ménage et tout le tintouin de la maison… Par contre, si c’était à refaire je serais sûrement plus zen aussi… Et j’accepterais de l’aide plus facilement peut-être au lieu de vouloir tout faire moi-même… Enfin, je crois…?!

    Bref j’ai quand même retenu une chose des plus positive, c’est que mes 26 kilos ont sûrement été plus que bénéfiques à mes loulous puisqu’il a été démontré qu’en prenant plus de poids, les femmes diminuaient le risque d’accoucher prématurément, et je ne regrette donc absolument pas de m’être autant goinfré et d’en avoir bien profité emoticone

     

    Elféemumesquement vôtre

    Culpabilité quand tu nous tiens !

    Anne Geddes

    Ce fut, je crois, un des premiers sentiments que j’ai éprouvé quand j’ai appris que j’attendais des jumeaux.

    D’une part, vis à vis de ma fille, je pensais, à tort, que je n’aurais plus un moment à lui consacrer, qu’elle se sentirait délaissée et qu’elle pourrait souffrir de cette situation,

    D’autre part, vis à vis de ces deux petits bouts à qui j’allais donner naissance. C’est vrai que même si ils n’étaient pas encore nés, je me posais des tas de questions : est-ce que je vais les aimer autant l’un que l’autre ? N’y aura-t-il pas de préférence ? Aurai-je assez de temps à leur consacrer individuellement ?… Et j’en passe… Bref, les bonnes prises de tête que l’on a pas quand on en attend qu’un !

    Et puis, ils sont enfin nés… Et depuis, j’ai toujours eu peur que l’un se sente délaissé, d’en faire trop pour l’un et pas assez pour l’autre, bla, bla, bla…

    Mais finalement, je me demande si il ne vaut mieux pas laisser faire les choses dans le sens où trop se poser de questions ne ferait que nous faire perdre toute spontanéité à aller vers l’un plutôt que vers l’autre, parce qu’à ce moment là, on a envie de faire un gros câlin au petit qui vient de se réveiller en pleurant ou jouer aux marionnettes avec celui qui vous le demande…

    C’est sûr, je n’ai pas fini de m’en poser (des questions), mais je pense avoir fait du mieux que je pouvais, quand ils étaient petits et qu’ils ne pouvaient pas encore le dire, j’espère que tous les deux se sont senti aussi aimés que je les aime sans préférence aucune !!!

    Et pour ne pas oublier ma petite puce, elle reste ma petite puce et je fais de mon mieux pour lui accorder des moments à deux qu’elle apprécie et j’espère qu’elle se sent toujours autant aimée qu’avant…

    Tout ça parce que aujourd’hui elle fête ses dix ans avec ses copines, en a invité deux à une soirée pyjama après la fête !!! Bouh que le temps passe vite !!! Elle a passé le cap des dizaines, elle lit des bouquins de préado, se pose des tas de questions, bientôt le collège pis le lycée, pis elle va quitter la maison et je ne vais plus jamais la revoir !!! Ouinnnn !!!

    Euh, on se reprend et on file au lit, y’a du ménage pour recevoir tout ce beau monde qui m’attend demain matin lol…

    Elféemumesquement vôtre…

    Une famille multi’xtraordinaire et une sacrée multi’mum !!!

    Once upon a time…

    Cette histoire se passe aux Etats-Unis. Quand Jon et kate Gosselin, jeunes mariés, veulent fonder une famille, ils s’aperçoivent que la jeune femme est atteinte d’une malformation. Elle suit alors un traitement contre la stérilité, traitement réussi puisqu’elle donne naissance à deux jolies petites filles, des jumelles. Quelques années plus tard, alors qu’ils veulent un troisième enfant, Kate tombe enceinte cette fois-ci de sextuplés… Six bébés d’un coup !!! Huit enfants à la maison dont six bébés en même temps avec des jumelles en bas âge, elles ont pas dû être de tout repos les premières nuits !!!

    Image de prévisualisation YouTube

     

    Image de prévisualisation YouTube

    Il y a même une émission de télé réalité « Jon and Kate plus 8″ qui raconte la vie de cette famille hors du commun ! Grâce à cette émission, ils sont fort heureusement aidés par de grandes marques et cela doit mettre pas mal de beurre dans les épinards parce que déjà 2 d’un coup c’est pas mal mais 6 ! Je trouve quand même qu’il faut faire preuve d’un sacré courage pour garder 6 bébés parce que deux c’est déjà une grossesse à risque… Évidemment cela me fait un peu relativiser avec mes deux loulous ! A ce propos il y a déjà eu une émission sur cette famille hors du commun sur Teva l’année dernière et lundi prochain, ils seront sur Discovery Realtime

    Moi ce qui m’a aussi frappé ce sont les poussettes, je n’en ai jamais vu en France ou alors je suis miro…Bon ok la première c’est sûrement du sur mesure…

    sanstitre1.jpg

    Mais le deuxième modèle serait quand même très pratique pour nos familles de triplés, vous ne trouvez pas ?

    sanstitre21.jpg

    Elféemultiplement vôtre

    Ma matinée de super multi’mum il y a 6 ans

    419603659.jpg

    Vous savez quoi ? J’ai retrouvé un speech sur le forum de J+ que j’avais fait il y a 6 ans alors que mes loulous n’avaient que 2 mois à l’époque… C’était en hiver… Epique, mais comment j’ai fait pour tenir le choc ???? Je me le demande encore…

    Bonjour à toutes, je profite de ce que les bébés dorment pour écrire un petit mot. Je ne pourrais plus après, car j’ai explosé mon forfait de 50 heures. Il est vrai qu’en ce moment, avec le temps de m… que l’on a et les bébés trop petits pour m’accompagner faire les courses, parce qu’avec 2 maxi-cosi sur le caddie, y’a plus de place pour mettre les courses dans le caddie… En plus ma voiture est tellement petite que je n’arrive pas à les fixer correctement… Bref, en ce moment, c’est cocooning et c’est un peu toujours les mêmes journées passionnantes qui s’annoncent… Je veux pas dire que je m’ennuie, ça, non !! Je n’en ai pas le temps, je veux juste dire que c’est un peu monotone !! Alors j’invite des copines à venir boire le café, quand elles le peuvent, bien sûr et je m’occupe de mes deux petits chérubins… Ah !! Qu’ils sont mignons !… …Mais que de boulot !

    Matinée type avec une fille de 4 ans et deux jumeaux de 2 mois :

    - 8 h 00 : Lever ma pupuce, l’aider à s’habiller, à se laver les dents, la figure, les mains, la peigner…

    - 8 h 30 : Descendre, sortir le chien, allumer Télétoon, petits déjeuner, vite ça hurle ! Préparer les bib’s, les faire chauffer, mettre les chaussures à la poupette, lui laver la figure, aller chercher les loulous pour leur donner le bib’…

    - 8 h 55 : Tut, tut, la maman d’une copine de ma puce passe la prendre pour l’accompagner à l’école.

    Là je me dis :  » Je vais souffler un peu ! » Ah, non ! Pas le temps, je dois encore donner le bib’ au petit dernier qui hurle à plein poumons, on entend que lui d’ailleurs…

    - Bon, il est 10 h 00, heureusement que l’on peut encore donner les bib’s et regarder la télé en même temps ! C’est pas le tout, il faut encore que je me lave et que je m’habille. Là il faut remonter les loulous l’un après l’autre dans les transats et hop on essai de les caser tant bien que mal dans la minuscule salle de bain… Pfff, même plus d’intimité …

    Déjà, c’est l’heure du bain des petits loups ! Pas de panique, Super multimum s’occupe de tout :

    • 1 : Choisir la tenue du jour ; pas compliqué : body + pyjama + (on est encore en hiver) brassière de laine.
    • 2 : Faire chauffer la salle de bain et faire couler l’eau du bain à 37°.
    • 3 : Aller chercher un des deux petits monstres, je commence par qui aujourd’hui ?
    • 4 : Vite ! C’est déjà à l’autre petit bout… Et pendant que ça barbote un peu gaiement, je me maquille à l’arrache un oeil sur le bibou et un oeil sur la glace pour pas me rater, puis je fais un brin de ménage dans la salle de bain, lavabo, miroir…

    - Et si je soufflais une minute, une petite clope ? Ah, non, j’ai arrêté de fumer ! Alors un petit café sur le pouce et c’est reparti pour un tour… J’ai oublié de mettre ma lessive en route.

    – Quoi ? 11 h 00 !!! J’ai encore rien fait !!!

    - Oups !!!! Midi !!! La matinée est passée à une vitesse ! Mon seul loisir, en ce moment, c’est de surfer sur le web, très passionnant vous allez me dire !!!! Et les petits qui n’ont encore pas bu, bon à plus !
    J’en peux plus, comment vous avez fait au début, donnez moi un truc pour pas craquer, ça fait 2 mois que ça dure et c’est que le début !!!
    Et ça, ça n’est que le matin… Hi, hi, mais vouiii comment j’ai fait pour tenir le choc sans devenir chèèèvre ?!?!

    Elféemultiplement vôtre
    M@rie ;g :g

    12

    cathy et ses souvenir |
    Les zums |
    Blog de MARILOU |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anne, Sébastien, Clément, C...
    | Le jardin de Julie
    | lenaik