Astuce éco’toilette : la toilette de chat au gant

Astuce éco'toilette : la toilette de chat au gant dans ASTUCES ECO... gantoilette-1

C’est en lisant l’article de Gaya et ses 1000 astuces à propos de la révolution du gant, que cela m’a fait penser à ce que me disait ma grand-mère quand plus petite j’allais en vacances chez mes grands-parents. La toilette de chat au gant c’est aussi une astuce de ma grand-mère qui me faisait bien comprendre qu’il  fallait se laver tous les jours sans pour autant gaspiller l’eau ;).

  • On rempli le lavabo d’eau chaude
  • On trempe le gant dedans, on l’essore
  • On frotte du savon  sur le gant (de mémoire c’était un gros bloc de savon, du savon de Marseille je suppose)
  • On se savonne le tout en commençant par le moins sale, c-à-d le haut, le cou et les oreilles, pour finir par le plus sale, les pieds…
  • On rince bien le gant dans le lavabo
  • Et pour finir on se rince avec le gant, (la moitié du temps le savon avait eu le temps de bien sécher ;).

L’opération terminée, je me rappelle qu’avec le froid glacial qu’il régnait dans cette salle de bain, j’étais mortifiée mais presque sèche avant même d’avoir eu le temps de me lover dans la serviette…

Le gant c’est aussi l’accessoire incontournable que j’utilise à tour de bras pour les petits n’enfants que je garde, c’est beaucoup mieux que de dépenser des sous pour des lotions et autres lingettes parfumées au pétrole, non ? Ça remplace aussi aisément les mouchoirs pour les petits nez tout morvouilleux (à condition de le laver entre chaque mouchage), surtout quand ces derniers éternuent toutes les 5 minutes et vous dévaliseraient votre stock de mouchoirs en moins de deux ;)

Le seul inconvénient c’est sa réputation de nid à microbe ;(

  • Une règle d’or donc, chacun son gant et on rince soigneusement après chaque usage sans oublier de faire sécher. Mais perso je préfère utiliser un gant par jour de toilette de chat… Car le reste du temps sous la douche pas besoin de gant…

Edit : Au fait chez nous on appelle cela aussi « se débarbouiller » et chez vous ?

Elféegantoilettement vôtre

Développement Durableengage-13 dans ♣ EC'EAUth_jaimecetarticle dans ECO-PRODUITSVoter !wikio4 dans ECOLONOMIE

 


9 commentaires

  1. Merci christine je n’avais même pas vu cet article, je le découvre donc avec plaisir :)

  2. cerise dit :

    Le gant est souvent injustement oublié, merci de lui avoir rendu hommage ! L’avantage, c’est qu’on en trouve beaucoup dans les débarras, quand ça n’est pas en lots mis à la poubelle ( j’en ai récupéré plein ainsi, et ça dure trèèès longtemps !)

  3. Merci cerise
    Et si c’est usé jusqu’à la corde, que cela devient tout rêche, on peut toujours s’en servir de ramasse-miette ou pour nettoyer le lavabo ;)

  4. vert.citron dit :

    coucou!
    chez moi et mes parents on appelait ca une « petite toilette »! chose que je pratique si je rentre vraiment tres tard par exemple ou si je ne suis pas « tres sale »…lol
    mais meme sous la diuche, j’utilise un gant!
    bises!

  5. Et bien chez nous on appelle cela aussi « se débarbouiller »…
    Et sous la douche pas de gant, à 5 personnes 1 petit morvouilleux, on aurait vite fait de dégommer mon stock en à peine 2 jours lol, donc c’est la main ou la loofa ;)-

  6. Bilan carbone dit :

    Pour les plus petits, un coup de rinçage sous la douche après passage au gant de toilette, en 30 secondes, c’est fini !

    Dire qu’aux USA ils n’ont pas de gant de toilette, mais ce carré qui ne tient pas dans la main…

  7. leontine dit :

    j’aime beaucoup cet article qui complète parfaitement le mien. Merci de m’avoir cité je fais passer le lien de ton article dans la suite du mien! ;) bel article encore une fois!

  8. @Bilan : je ne savais pas qu’il n’y avait pas de gant aux USA…
    @Léontine, Merci j’aime bcp le tien aussi ;) Parfois des choses nous paraissent tellement évidentes qu’on ne pense pas à en parler…

Répondre

cathy et ses souvenir |
Les zums |
Blog de MARILOU |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anne, Sébastien, Clément, C...
| Le jardin de Julie
| lenaik