Francis Cabrel : Le Cygne Blanc

http://www.dailymotion.com/video/x65t2pPar rozenfelds

Elle se ballade fière
Au bras d’un cygne blanc
Elle dit « C’est pas un cygne de rivière
C’est un cygne d’étang »

Elle marche d’une manière
Qui amuse les passants
Comme, comme si on vivait pour plaire
Sous leurs applaudissements

Elle n’a plus sa tête
Ce n’est plus qu’un pantin
Nous n’en sommes peut-être
Pas loin

A son cou quelques pierres
Aux oreilles des pendants
Mais pas des pendants de rivière
De la breloque en fer blanc

Elle et son cygne clair
Et moi assis sur un banc
De la place Jean Fallières
Ou de Fallières Jean

Elle n’a plus sa tête
Elle chante pour un rien
Nous n’en sommes peut-être
Pas loin

Son intime boussole
Tout en dérangement
Quelqu’un l’a rendue folle/ Comment?

Un mari qui dérape
Un fils trop tôt parti
Et le cygne s’échappe
Et le cygne vous suit

Un mari qui la frappe
Un fils trop tôt parti
Et le cygne s’échappe/ Et vous suit

Les crédits, la baraque
Tout devient un combat
La boussole se détraque/ Et voilà!

Deux heures par semaine
On vous laisse sortir
Dans la société humaine
Où on ne sait plus se tenir

Elle s’y ballade fièvre
Avec un cygne blanc
Elle dit « C’est pas un cygne de rivière
C’est un cygne d’étang »

C’est pas un cygne de rivière
C’est un cygne d’étang

Elféemininement vôtre Francis Cabrel : Le Cygne Blanc  dans MUSIQUE DU DIMANCHE wikio5 Voter ! th_jaimecetarticle dans MUSIQUE DU DIMANCHE

 

cathy et ses souvenir |
Les zums |
Blog de MARILOU |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anne, Sébastien, Clément, C...
| Le jardin de Julie
| lenaik