La puberté est-elle plus précoce aujourd’hui qu’hier ?

Jeune fille

Aujourd’hui c’est l’anniversaire de ma fille et depuis ses 9 ans (2 ans déjà) mon elfillette grandit vite, trop vite. C’est en effet quelques jours avant ses 9 ans qu’elle m’annonce avoir mal là, en montrant un côté sa poitrine… Bécasse comme pas deux et étant à mille lieues d’imaginer que son corps se transformait aussi jeune (faut être bête quand même !!!), je lui demande si elle ne s’est pas cogné ou tombé, si on ne lui a pas donné un coup ces derniers jours… Puis je demande à regarder et là, stupeur, que vois-je ? Ho non pas mon bébé ! Elle est trop jeune, elle a pas 10 ans ! Et je l’imaginais déjà quittant la maison… Deux ans plus tard, elle a bien changé, s’est affinée et se transforme en chrysalide… Bon Anniversaire ma puce !! Elle soufflera 11 bougies aujourd’hui !! Petite surprise pour elle !!

http://www.dailymotion.com/video/x910m1par multimum87.

Cf chez « blogger ou ne pas blogger » d’OlivierSC : Souvenirs

La puberté est-elle plus précoce ?

jeunefille31.jpg

par Dr Christian Fortin

On dit que la puberté survient de plus en plus tôt, du moins chez les filles, mais on ignore pourquoi. Notre spécialiste tire cette question au clair.

La notion selon laquelle la puberté débute avec la possibilité de procréer devient de plus en plus élastique. D’abord, il faut considérer que, s’il existe un domaine où il y a une différence entre les filles et les garçons, c’est bien celui-là. Tous s’accordent sur le fait que la puberté survient plus tôt chez les filles que chez les garçons. De plus, la médecine avait toujours considéré comme précoce, dans le cas des filles, une puberté qui commençait avant l’âge de huit ans. Il semble bien qu’il faille réévaluer ce seuil de nos jours et le placer vers l’âge de sept ans ou même, dans certains cas, de six ans.

La puberté précoce est un phénomène presque exclusivement féminin. Elle ne se produit qu’exceptionnellement chez les garçons, où elle résulte alors d’une pathologie (maladie). Par contre, chez les filles, la puberté précoce n’est pas liée à une maladie.

Bien des jeunes croient à tort que la puberté commence chez les filles avec le début des menstruations. En réalité, la puberté se situe bien avant, soit dès les premiers signes indiquant que le corps entame sa transformation. Le processus est enclenché par l’hypophyse, une petite glande située au cerveau qui sécrète une hormone (FSH, pour Follicular Stimulating Hormone). Celle-ci porte le message à diverses autres glandes, dont les glandes mammaires et les ovaires. D’abord, ce sont les mamelons qui font saillie. Suit l’apparition des poils dans la région du pubis et sous les aisselles. Durant cette période, l’utérus et les ovaires se développent aussi, sous l’influence des estrogènes. Deux ou trois ans plus tard, les premières menstruations sont déclenchées.

jeunefille.jpg

Au début des années 1900, l’âge moyen de la puberté se situait entre 12 et 13 ans chez les filles; les premières menstruationssurvenaient à 14 ou 15 ans. Dans les années 1960, la puberté débutait en moyenne chez les filles vers 9 ou 10 ans. En 1997, une vaste étude américaine menée auprès de 17 000 jeunes filles âgées de 3 à 12 ans démontrait que la puberté apparaissait à l’âge de 7 ans chez 6,7 % des fillettes, à l’âge de 8 ans chez 50 % des fillettes et à l’âge de 9 ans chez 77 % d’entre elles. Rappelons que nous ne parlons pas ici des premières menstruations, mais de l’apparition des premiers signes de la puberté.

Il semble bien que la puberté survienne effectivement de plus en plus tôt chez nos demoiselles.

On ignore pour l’instant ce qui donne à l’hypophyse le signal de départ de la puberté. Par contre, on sait que l’organisme de la femme doit acquérir une certaine quantité de réserves afin d’être prêt à une éventuelle grossesse. La grossesse, l’accouchement et la lactation exigent beaucoup d’énergie et ce, pour une longue période de temps (plus de deux ans, si on parle du début de la grossesse jusqu’à la fin de l’allaitement). Le corps devrait donc avoir emmagasiné suffisamment de combustible pour quelques années avant d’entreprendre sa fonction reproductrice. Les réserves en combustible dans l’organisme humain sont surtout constituées de graisse. Des chercheurs ont d’ailleurs mis en lumière le rôle d’une hormone, la leptine, qui est produite par les cellules de la graisse blanche (cellules adipeuses). Plus il y a de cellules adipeuses remplies de gras, plus il y aura de leptine en circulation dans le sang. Au-delà d’un certain seuil, l’hypophyse se mettra en action. Il faut aussi savoir que la leptine n’est pas la seule responsable sur le plan biochimique; les taux de glucose sanguin, d’insuline et d’acides gras sont aussi importants.

On peut donc penser que, comme la nourriture est de plus en plus facilement disponible depuis le début des années 1900, le corps atteint un niveau de réserves suffisantes plus précocement qu’avant. D’ailleurs, les jeunes filles obèses ont leur puberté plus tôt. À l’inverse, les anorexiques entament leur puberté beaucoup plus tard. Les athlètes féminins de haut niveau, dont le niveau de gras est très bas, voient leur puberté retardée.

Les estrogènes en cause

jeunefille2.jpg

Bien des filles qui ont un indice de masse corporelle (IMC) se situant dans la norme voient aussi leur puberté arriver plus tôt. D’autres facteurs sont donc à considérer. L’un de ceux-ci est peut-être lié à l’estrogène exogène. Les estrogènes exogènes regroupent tous les estrogènes que le corps acquiert, en plus de ceux qu’il synthétise. De nombreux produits contiennent des estrogènes, comme certains plastiques. De plus, l’alimentation comprend de plus en plus d’estrogènes, étant donné tous les produits dérivés du soya, qui étaient plutôt rares dans nos sociétés occidentales, au cours des siècles derniers, mais qui sont largement consommés aujourd’hui, comme les laits de soya, le tofu, etc. Finalement, l’eau de nos rivières voit sa concentration en estrogènes augmenter. Les expériences en laboratoire ont démontré l’influence de ces facteurs, combinée à une perte de fertilité chez les rats mâles et à une plus grande précocité chez les femelles. Pour l’instant, on ignore si les taux d’estrogènes exogènes sont suffisamment importants pour influencer l’apparition de la puberté chez nos jeunes filles.

La pollution aussi

jeunefille11.jpg

En 2004, les professeurs Vasiliu, Muttineni et Karmaus, de l’Université d’Ottawa, ont établi un lien entre les taux de deux polluants importants présents dans l’environnement, le DDT (un pesticide) et les BCP (composants chimiques industriels), et l’âge de la puberté. On a observé que, pour chaque 15μg/l additionnel de DDE (substance provenant de la dégradation du DDT) dans le sang, l’âge des premières menstruations diminuait d’un an. Cette association ne pouvait cependant pas être maintenue chez les filles présentant un IMC élevé.

Et les facteurs sociaux

La disponibilité plus grande de matériel à caractère sexuel pourrait aussi, en stimulant le désir sexuel plus tôt, influer sur l’apparition plus précoce de la puberté. D’autres études sociologiques ont également suggéré que, plus le niveau de stress dans la famille est élevé, plus la puberté arrive tôt. Dans les familles monoparentales où le père est absent ou dans les familles reconstituées où le conjoint n’est pas le père biologique de la fille, on assiste plus souvent à une puberté précoce.

http://espaceparents.canoe.ca/sante/mieux-etre/2008/03/18/5040011-lu.html 

Elféenniversairement votre et bonne journée de la Terre La puberté est-elle plus précoce aujourd'hui qu'hier ? dans EVENEMENTS 284110b8vdop7pbe

Votez pour cet article wikio5 dans MUSIQUE DU DIMANCHE

 


8 commentaires

  1. greeneouitche dit :

    Moi je me pose sérieusement la question… Toutes les hormones de croissance injectées dans les animaux que nous ingérons, doivent certaienment avoir une incidence plus que mesurables! Mais ils ne nous le dirons pas…

  2. Olivier SC dit :

    Un superbe article, exemplaire en bien des domaines que je soulignerais ce soir. Lors, ce qui compte : Joyeux anniversaire jolie petit Fée elfique !

  3. @ Greene* tu as certainement raison, ça fait peur quand même tout ça…
    @ Olivier, merci beaucoup pour le relais… En écrivant ceci à la va-vite pour ma fille, je ne pensais pas recevoir autant de compliments, encore merci !!!
    Bonne journée ensoleillée
    Bises elfiques

  4. chataignette dit :

    bon anniversaire choupinette et oui tatie a encor une fois zapé pfffff c pas sopible , j ai pas de mémoire c est la folie ….
    bisousss tout plein grande elfes ….

  5. chataignette dit :

    Et superbe ta première vidéo faite maison ….
    Hein que ca prend du temps tout ca mais quel fierté une fois fini et que tout le monde peux voire attend d avoir t com sur ta vidéo c cool ca aussi
    bisouss grande soeur

  6. monarome dit :

    En lisant ton texte, je me faisais la même réflexion que Greeneouitche au sujet des hormones pour les animaux….

  7. @ Merci soeurette, je te bigonphone ;)
    @ Mona je le crains moi aussi !!!
    Bises elfiques

  8. paratoit ejp dit :

    D’accord avec greeneouitche. Je crois qu’il y a trop d’hormones un peu partout. Et bizarement ça n’a pas l’air d’inquiéter vraiment les gens :-(

Répondre

cathy et ses souvenir |
Les zums |
Blog de MARILOU |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anne, Sébastien, Clément, C...
| Le jardin de Julie
| lenaik