Archive pour 29 septembre, 2008

Pink Floyd : High Hopes

Pink Floyd : High Hopes dans MUSIQUE DU DIMANCHE 2421024x768fp5

Petit hommage retardataire à l’un des membres fondateurs du groupe Pink Floyd avec Roger Waters et Nick Mason, que j’apprécie énormément et qui a bercé une bonne partie de mon enfance et de mon adolescence. Richard Wright s’en est allé, victime d’un cancer, il y a tout juste deux semaines, lundi 15 septembre à l’âge de 65 ans.

Clavieriste du groupe, compositeur de nombreux morceaux, il chantera aussi sur plusieurs albums du groupe comme « Dark side of the moon » (1973) et « Wish you were here »(1975).
Il quittera le groupe juste après l’enregistrement de l’album « The Wall »(1979), limogé par Roger Waters mais continuera à jouer sur scène avec le groupe en 1980 et 1981, en tant que non-membre de Pink Floyd. Il n’apparaîtra pas de ce fait sur « The Final Cut »(1983). Il profitera cependant du départ de Roger Waters pour apparaître toutefois sur « A Momentary Lapse of Reason »(1987) en tant que musicien ainsi que sur le « Delicate Sound of Thunder tour ».
Ce n’est qu’avec « The Division Bell« ²
²(sorti en 1994) qu’il réintègra le groupe « pour de vrai ». Il chantera même sur « Wearing The Inside Out », une de ses compositions, ce qu’il n’avait pas fait depuis « Animals »(1977).
Enfin, malgré les discordes, Richard Wright aura participé à tous les concerts de Pink Floyd et ainsi contribué à leur succès planétaire !!
²D’ailleurs cet album sera le deuxième et le dernier sous la direction de David Gilmour et sans la présence de Roger Waters. 

« Personne ne peut remplacer Richard Wright. C’était un homme doux, modeste et secret mais sa voix mélancolique et sa manière de jouer étaient des composants vitaux et magiques des morceaux les plus connus de Pink Floyd », déclarera David Gilmour saluant aussi ses shows « transcendants ». « Pour lui, les ovations debout du public ont toujours été une surprise incroyable, et c’est bel et bien une marque de modestie de sa part ».

L’émouvant « High Hopes » avec son son de cloches mélancolique tel un retour sur le passé, son piano au doigté délicat, ses parties instrumentales magistrales au gratté de guitare elféerique et sa douce complainte nous transporte dans un univers où se mêlent nostalgie et regrets mais aussi une certaine sérénité… Un des meilleurs morceaux de l’album à mon goût et certainement le plus connu. Montez donc le son à fond, laissez-vous emporter par cette douce mélancolie, le plaisir de se perdre dans l’immensité de l’univers et ne pensez plus à rien… The « division bell » final sonnant le glas de l’album et peut-être par la même occasion celui de la division du groupe…

²A ce propos, « The Division Bell » pourrait sembler énigmatique pour les novices, mais la référence est évidente pour tout anglais qui connait un peu l’histoire du groupe : la cloche en question est celle du parlement qui sonne au Palais de Westminster, pour convoquer les députés anglais aux débats.

Image de prévisualisation YouTube

 Pink Floyd – High Hopes

Beyond the horizon of the place we lived when we were young
In a world of magnets and miracles
Our thoughts strayed constantly and without boundary
The ringing of the division bell had begun

Along the Long Road and on down the Causeway
Do they still meet there by the Cut

There was a ragged band that followed in our footsteps
Running before time took our dreams away
Leaving the myriad small creatures trying to tie us to the ground
To a life consumed by slow decay

The grass was greener
The light was brighter
With friends surrounded
The night of wonder

Looking beyond the embers of bridges glowing behind us
To a glimpse of how green it was on the other side
Steps taken forwards but sleepwalking back again
Dragged by the force of some inner tide

At a higher altitude with flag unfurled
We reached the dizzy heights of that dreamed of world

Encumbered forever by desire and ambition
There’s a hunger still unsatisfied
Our weary eyes still stray to the horizon
Though down this road we’ve been so many times

The grass was greener
The light was brighter
The taste was sweeter
The nights of wonder
With friends surrounded
The dawn mist glowing
The water flowing
The endless river

Forever and ever 

 

 Les paroles en français

 

Grands Espoirs

Par delà les horizons des endroits où nous vivions
Quand nous étions jeunes
Dans un monde magnétique et miraculeux
Nos pensées s’égaraient constamment et sans limites
Le tintement de la cloche de la division avait commencé

Est-ce qu’ils se rencontrent toujours là près de la Faille

Il y avait une bande déchiquetée qui se déroulait derrière nos pas
Fuyant avant que le temps efface tous nos rêves
Délaissant la myriade de petites créatures essayant de nous ligoter au sol
Pour une vie de lente décadence

L’herbe était plus verte
La lumière était plus éclatante
Entourés d’amis
Les nuits des miracles

Regardant par delà les braises des ponts rougissants derrière nous,
Pour voir comme c’était vert de l’autre côté
Des pas en avant mais de nouveau des pas de somnambule à reculons
Trainés par la force d’une marée intérieure

A une plus haute altitude, drapeaux déployés
Nous atteignons les hauteurs vertigineuses de ce monde rêvé

Eternellement écrasés par le désir et l’ambition
Il reste encore une faim inassouvie
Nos yeux fatigués, perdus dans l’horizon

Repensant à tout ce chemin que nous avons parcouru

L’herbe était plus verte
La lumière était plus éclatante
Les saveurs étaient plus douces
Les nuits d’émerveillements
Entourés d’amis
La brume du matin rougeoillante
L’eau s’écoulant
De la rivière sans fin

Pour toujours et à jamais

Elféepinkfloydement vôtre

cathy et ses souvenir |
Les zums |
Blog de MARILOU |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anne, Sébastien, Clément, C...
| Le jardin de Julie
| lenaik