Choisir les « vrais » détergents verts

Choisir les

Un article très intéressant (malgré que je n’achète plus de détergents tout faits) que j’ai retrouvé et qui peut vous intéresser, enfin surtout les personnes qui achètent des détergents et qui veulent moins polluer la planète :

LE MONDE | 13.02.07 | 16h24 • Mis à jour le 13.02.07 | 16h24

Dans les rayons des supermarchés, les nettoyants ménagers s’affichent de plus en plus « verts ». Face à cette offensive marketing, il n’est pas toujours aisé de se repérer entre les logos et les mentions « écolo » qui fleurissent sur les emballages. L’Association française des industries de la détergence, de l’entretien et des produits d’hygiène industrielle (Afise) a présenté, jeudi 8 février, sa charte « Sustainable-cleaning », avec un logo en forme de planète. Les géants mondiaux du nettoyage (Henkel, Procter & Gamble…) veulent ainsi montrer aux consommateurs leurs efforts en matière environnementale, avec certaines de leurs marques (Maison Verte, Le Chat entre autres) qui sont de moins en moins écotoxiques.

Les lessives, les nettoyants multi-usages, les liquides pour la vaisselle ou le sol sont, avec les pesticides utilisés en agriculture, de grands responsables de la destruction de la nature. Ces produits chimiques sont en effet fabriqués avec des molécules issues du pétrole qui ne sont pas traitées par les stations d’épuration et sont rejetées dans les lacs et les rivières. Ces enzymes qui digèrent les taches, ces tensio-actifs qui mouillent puis dispersent les salissures et ces colorants et muscs (qui séduisent l’oeil et le nez de l’acheteur) polluent les eaux et entraînent la prolifération d’algues nauséabondes qui anéantissent la faune aquatique.

Il est désormais possible d’acheter des détergents écologiquement responsables. Pour bien les choisir, il faut prendre le temps de lire l’étiquette. La couleur du produit sera sans doute moins chatoyante et l’odeur moins puissante mais qu’importe ? Ce dont il faut surtout s’assurer, c’est que l’emballage affiche un logo « vert », comme l’écolabel européen, en forme de petite fleur. Ce logo écologique est apposé, depuis trois ans, sur les lessives, les produits pour lave-vaisselle, les liquides-vaisselle et les nettoyants multi-usages (Arbre 2Vert, Atouvert, Cerovert, etc.). Régi par des textes officiels européens, il distingue les cycles de vie de produits (gestion des ressources, consommation, déchets) qui ont une moindre incidence sur le milieu naturel. « C’est déjà bien par rapport aux détergents conventionnels, reconnaît Serge Le Heurte, responsable qualité des 270 magasins Biocoop. Mais l’écolabel européen n’est pas suffisant pour nous. »

Chez Biocoop, les détergents (Ecover, Etamine du 2Lys, notamment) coûtent un peu plus cher en raison d’exigences écologiques plus sévères : les tensioactifs sont d’origine végétale, les colorants sont alimentaires ou minéraux. Ils ne contiennent pas de parfum artificiel, d’azurants optiques (qui font croire que les textiles sont plus blancs) ni de perbonate de sodium (un agent de blanchiment écotoxique).

Jusqu’ici, aucun logo ne permettait de distinguer ces « vrais » produits écologiques des « faux » produits verts. Cela devrait changer et permettre aux « vrais » produits d’entrer dans les grandes surfaces. L’organisme certificateur Ecocert, agréé par l’Etat, dispose en effet d’un nouveau cahier des charges applicable aux détergents, qui intègre les contraintes les plus sévères en matière de pollution aquatique et de biodégradabilité.

A ce jour, quatre marques seulement (Douce Nature, Body Nature, Cie de Provence et Prophessence) portent le logo Ecocert aux deux papillons rouges. Elles devraient être de plus en plus nombreuses. Les industriels cherchent en effet à réagir aux critiques des ONG qui dénoncent la toxicité de certains composants chimiques et provoquent ainsi la méfiance des consommateurs.

______________________________________________________________________________________________

Charte « Sustainable-cleaning » consultable sur www.sustainable-cleaning.com.
Florence Amalou

_______________________________________________________________________________________________

Logos « verts »
Sont à retenir :
Ecocert. Les produits ainsi certifiés répondent aux contraintes écologiques les plus sévères.
Ecolabel européen. Il existe depuis trois ans pour certains détergents. Il prend en compte l’impact sur l’environnement tout au long de la vie du produit.
« Sustainable-cleaning ». Géré depuis 2004 par les industriels, il récompense les meilleurs efforts écologiques.
Sont à oublier :
L’anneau de Moebius. Présent sur la plupart des produits, il atteste juste que les produits peuvent être recyclés.
Le point vert. Il signifie que l’industriel a bien payé sa cotisation obligatoire à Eco-Emballages qui gère le recyclage des déchets ménagers.

Je vais quand même rester un peu sceptique quand au logo sustainable-cleaning qui n’est pas pour moi un gage de produit réellement écolo, je l’ai certes vu sur un produit « Le chat » (la lessive en paillette qui ne porte pas le logo Ecolabel européen) mais aussi sur un produit détachant très puissant que je ne qualifierais pas d’écolo du tout …

De même, le « Tidy Man » (vous savez le petit personnage qui jette un papier dans une poubelle) a juste pour vocation d’inciter l’utilisateur dudit produit à le jeter dans une poubelle. Oui mais pas dans n’importe laquelle si on veut que le produit soit bien recyclé !

Quand au logo « Nature et progrès » il a tout simplement été oublié…

Un dernier point à ne pas négliger, il faut être très vigilant par rapport aux images publicitaires trop vertes véhiculées par certains fabricants ! En général les mentions « respecte l’environnement », « non polluant », « vert », « soucieux de l’environnement », etc… sont plus un argument de vente (qui vise à tromper le consommateur qui n’y connaît rien) qu’une réelle garantie. Seule parade, apprendre à bien reconnaître les différents logos écolo et n’acheter que les produits les arborant.

Et pour aller plus loin et reconnaître ces fameux logos, je vous invite à lire la brochure Logos? Labels? Pictogrammes? Comment s’y retrouver? du Réseau Ecoconsommation

Elféevertement vôtre

 

cathy et ses souvenir |
Les zums |
Blog de MARILOU |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anne, Sébastien, Clément, C...
| Le jardin de Julie
| lenaik