LITHA ou le Solstice d’été

sanstitre3.jpg
Avec le solstice d’été marquant la journée la plus longue de l’année, le Dieu Soleil atteint l’apogée de sa puissance… et cette année c’est le 20 juin, autrement dit cette nuit…

Je vous invite à consulter ce site, pour dignement  fêter Litha

Et telle l’elfée que je suis, je ne manque pas de préparer gâteau au miel et autres fruits gourmands à ma famille… et d’allumer une simple bougie blanche la nuit venue pour évoquer ce texte tiré du livre des ombres de Gérald Gardner :

Que les hommes tirent à la courte–paille.
Tu es le Roi-Chêne, Dieu de l’année croissante.
Demoiselle, apporte sa couronne !
Tu es le Roi-Houx, Dieu de l’année décroissante.
Demoiselle, apporte sa couronne !
Alors que le Dieu Soleil est au zénith de sa puissance et de sa majesté, l’année croissante est révolue, et le règne du Roi-Chêne prend fin.
Alors que le Dieu Soleil est au zénith de sa splendeur, le Roi-Houx doit sacrifier son frère et régner sur la terre jusqu’au nadir de l’hiver, lorsque son frère renaîtra.

Dansez, ô ma Dame, sur la tombe du Roi-Chêne,

Pour la moitié de l’an, il dort en vous sans peine.

Dansez, ô ma Dame, comme naît le Roi-Houx,

Il a tué son jumeau pour nous sauver du joug.

Dansez, ô ma Dame, à la gloire du Soleil,

Ses rayons donnent aux champs, des fleurs couleur de miel.

Dansez, ô ma Dame, avec votre athamé,

Appelez le soleil, qu’il bénisse vos prés.

Dansez, ô ma Dame , en rond la Roue d’argent,

Car le Roi-Chêne dort, il guérit lentement.

Dansez, ô ma Dame, au règne du Roi-Houx,

Car son frère bientôt, reviendra parmi nous.

Dansez, ô ma Dame, sous la lune vermeille,

Par votre triple nom si doux à nos oreilles.

Dansez, ô ma Dame , sur la terre qui s’élance,

Car la naissance est mort, et la mort est naissance.

Dansez, ô ma Dame, au zénith du soleil

Car malgré sa splendeur, il meurt, il s’ensommeille.

Dansez, ô ma Dame, aux cycles de l’année

À ses fluctuations, vous devez vous plier.

Dansez, ô ma Dame !

Dansez, ô ma Dame !

Dansez, ô ma Dame !

L’esprit du Roi-Chêne nous a quitté, et repose à Ker-Arianrod, le Château de la Roue Argentée. Il y demeurera jusqu’au jour où la rotation de l’année ramènera la saison de son règne. Puisque l’esprit nous a quitté, que celui d’entre nous qui l’a représenté soit libéré de sa tâche. Que les feux de la Saint-Jean brillent à nouveau !

Puissance des Cieux, Pouvoir du Soleil, nous t’invoquons sous tes Noms anciens : Michaël, Bélénos, Arthur, Lugus. Reviens en ton domaine comme autrefois. Soulève ta brillante javeline et protège nous. Dissipe les forces des ténèbres. Donne-nous des forêts luxuriantes, des champs verdoyants, des vergers en fleurs et des blés mûrs. Conduis nous sur ta colline d’observation et montre nous la voie vers le doux royaume des Dieux.

De la javeline au chaudron, de la lance au Graal, de l’esprit à la chair, de l’homme à la femme, du Soleil à la Lune.

Le Soleil, Seigneur de la Vie, se lève avec force dans le signe de l’eau de Vie. Ainsi, danse devant le Chaudron de Korridwann, la Déesse, et sois béni au contact de cette eau consacrée.

 

Et jusqu’à la Saint-jean je n’oublie pas de filtrer mes huiles et potions infusées.

Elféesoleillement vôtre.

 

 

cathy et ses souvenir |
Les zums |
Blog de MARILOU |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anne, Sébastien, Clément, C...
| Le jardin de Julie
| lenaik